22
Sam, Juil
48 New Articles

Une édition engagée axée sur le développement durable de la filière nationale de la pêche et de l’aquaculture

Pêche
Typography

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et organisé par l’Association du Salon Halieutis, sous l’égide du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, le Salon Halieutis a clôturé, hier, 19 février 2017, sa quatrième édition.

Le thème retenu cette année : «Le secteur halieutique : un enjeu de développement durable » s’inscrit en droite ligne des engagements en faveur de la préservation des écosystèmes marins pris par la communauté internationale lors du Sommet de la COP 22 à Marrakech.

En effet, avec la participation de 255 exposants venant de 39 pays, cette édition était l’occasion de se pencher sur les perspectives de développement durable du secteur halieutique en symbiose avec son environnement côtier dans le cadre d’une démarche éco-responsable, économiquement viable et socialement acceptable. 

Lors de cette édition, le salon Halieutis a mis à l'honneur la France et a connu la présence de nombreuses délégations internationales de haut niveau, confirmant ainsi son statut de plate-forme incontournable d'affaires, d'échanges et de coopérations dans les différents domaines de la pêche et de l'aquaculture.

Outre le Ministre de l'Agriculture et de la Pêche Maritime, M. Aziz Akhannouch, le commissaire  européen  à  l'environnement,  aux  affaires  maritimes  et  à  la pêche,M. Karmenu Vella ainsi que des délégations ministérielles de plusieurs pays africains ont pris part à cette 4ème édition du Salon Halieutis.

Par ailleurs, plusieurs conventions de partenariat ont été signées, en marge de cet évènement, avec des organisations nationales et internationales. Elles portent notamment sur la valorisation des produits de la mer, le développement des infrastructures, la sécurité sanitaire et alimentaire ainsi que sur l'aquaculture.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir