18
Lun, Déc
49 New Articles

Al Hoceima: Les jeunes entrepreneurs appelés à investir dans le secteur de l'aquaculture marine

Pêche
Typography

La ville d'Al Hoceima a abrité, mardi, une journée portes-ouvertes sur les opportunités d'investissements dans l'aquaculture marine au niveau de cette province, dont les travaux ont été sanctionnés par un appel lancé aux jeunes entrepreneurs afin d'investir dans ce secteur prometteur.

 

 Cette rencontre est organisée à l'initiative de l'Agence nationale pour le développement de l'aquaculture (ANDA) suite au lancement des appels à manifestation d'intérêt pour le développement, dans la province, de six projets aquacoles couvrant une superficie de 105 ha, dont deux dédiés aux jeunes investisseurs.

A cette occasion, la Secrétaire d'État chargée de la Pêche maritime, Mbarka Bouaida, a affirmé que le développement de ce secteur porteur s'inscrit dans le cadre d'une vision stratégique de développement durable basée sur une approche participative.

Après avoir rappelé les objectifs du Plan Halieutis, Mme Bouaida, a souligné que le Maroc s'est engagé dans le développement de l'aquaculture marine, un secteur nouveau considéré comme un véritable levier de développement socioéconomique et durable, ajoutant que le Royaume nourrit de grandes ambitions pour devenir parmi les premiers pays dans ce secteur.

Elle a également fait savoir que son département et l'ANDA œuvrent de concert pour "concrétiser cette ambition", qui consiste à atteindre une production dépassant les 200.000 tonnes/an, via la mise en place de cinq plans couvrant les côtes marocaines et la détermination des sites potentiels pour le développement de cette activité, affirmant dans ce sens qu'un plan sera réservé à la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Il sera aussi procédé à "l'accompagnement des investisseurs souhaitant intégrer ce secteur afin de développer un tissu économique à même de favoriser la création d'emploi, de garantir une sécurité alimentaire et de créer une valeur ajoutée sur les plans économique, social et écologique", a-t-elle ajouté.

S'agissant de la province d'Al Hoceima, Mme Bouaida a relevé que la région dispose de réseaux routiers, portuaires et aéroportuaires la liant aux différentes régions du Maroc et l'étranger et d'infrastructures importantes qui sont de nature à favoriser le développement du secteur aquacole, selon une approche participative et intégrée qui tient compte de la dimension écologique.

Et d'ajouter que la production des six projets aquacoles, objet d'appels à manifestation à l'échelle de la province, est estimée à 5.132 tonnes, ce qui permettra de créer des centaines de postes d'emploi directs et indirects, outre le développement des capacités locales.

De son côté, la directrice générale de l'ANDA, Majida Maârouf, a fait savoir que cette journée portes-ouvertes est de nature à rapprocher les investisseurs potentiels dans ce secteur, en particulier au niveau d'Al Hoceima, de toutes les informations nécessaires concernant aussi bien les données techniques liées au développement de l'aquaculture marine, des procédures administratives d'investissement que les fonds de financement.

Il s'agit "d'un secteur d'avenir" dans le monde eu égard au déclin des stocks de poissons dans les milieux naturels, a estimé la responsable, précisant que le Maroc ambitionne d'être au cœur de cette orientation mondiale, sachant que 50% des poissons commercialisés dans le monde proviennent des fermes.

Dans la province d'Al Hoceima, les potentialités du secteur demeurent supérieurs à la capacité des six projets aquacoles, a-t-elle souligné, rappelant que la mise en œuvre de ces projets respecte les exigences environnementales et de développement durable, en particulier les aires protégées sur les côtes de la province.

Pour sa part, le gouverneur de la province d'Al Hoceima, Farid Chourak, a noté que cette journée de communication permettra à la province de mettre en exergue toutes les potentialités dont regorgent les plages de la région ainsi que les possibilités d'investissement pour exploiter ses richesses maritimes.

Après avoir mis en relief la Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure la province d'Al Hoceima, le gouverneur a indiqué que la première expérience concernera six projets, dont quatre destinés aux investisseurs nationaux et internationaux et deux aux jeunes entrepreneurs au niveau de la province.

Cette journée, qui a réuni des investisseurs et des jeunes entrepreneurs de la région souhaitant intégrer ce secteur d’activité décliné en six projets aquacoles, dont quatre de culture des coquillages et deux de pisciculture marine, a été l'occasion pour donner des explications sur le processus de montage d'un projet aquacole, les procédures administratives et juridiques y afférentes et sur les données techniques et économiques de chaque filière.

 

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir