17
Dim, Déc
41 New Articles

Un premier semestre 2017 difficile pour Marsa Maroc, mais conforme aux prévisions

Portuaire
Typography

Casablanca  -   Sur les six premiers mois de 2017, le spécialiste de la manutention portuaire, Marsa Maroc, réalise un résultat net part du Groupe (RNPG) de 258,5 millions de dirhams (MDH), en baisse de 9,5% par rapport à la même période de 2016.

A l’occasion de la publication des résultats biannuels de la dernière recrue de la Bourse de Casablanca, les analystes de BMCE Capital Bourse soulignent que le résultat net consolidé de Marsa Maroc ressort également en repli de 11,1% à 254,1 MDH, fixant la marge nette à 20%, contre 22,4% au 30 juin 2016.

Marsa Maroc SA vient de communiquer sur ses réalisations au terme du premier semestre 2017. Il en ressort :

Chiffre d'affaires : 1 273 millions de dirhams (-0.2% par rapport à 2016) des revenus en léger repli de 0,2%, intégrant une diminution du trafic « vrac solide et divers » atténuée, toutefois, par la hausse du trafic conteneurisé ;

Résultat d'exploitation : 373 millions de dirhams (-13% par rapport à 2016) un REX impacté notamment par le poids des dotations d'amortissement des filiales TC3PC et SMA ;

Résultat net part du Groupe : 259 millions de dirhams (-9.5% par rapport à 2016).

Achèvement de la vérification fiscale en date du 7 septembre 2017, dont les résultats n'ont toujours pas été notifiés à la société ;

Poursuite de la même tendance d'évolution du chiffre d'affaires et de l'activité sur le reste de l'année 2017.

Analyse : Dans un contexte marqué notamment par…

Un volume global traité de 18,2 millions de tonnes, en quasi-stagnation par rapport à celui du premier semestre de 2016 ;

Un trafic conteneurisé en hausse de 3% avec une recette unitaire moyenne en progression de 4% suite à la prise en charge des prestations à bord des navires au port d’Agadir compensant la baisse des recettes de magasinage au Port de Casablanca ;

Et, un trafic « vrac solide et divers » en repli de 3% avec une recette unitaire moyenne en hausse de 2%, MARSA MAROC affiche des indicateurs financiers globalement en repli comparativement à ceux de la même période de l’année précédente.

Dans le détail, le chiffre d’affaires consolidé du spécialiste de la manutention portuaire ressort en quasi-stagnation (-0,2%) à M MAD 1 273,2 (soit 50,6% de nos prévisions annuelles non encore ajustées).

De son côté, l’EBE se dégrade de 4,2% à M MAD 549,2, intégrant une hausse de 16,1% des achats et autres charges externes à M MAD 354,2 atténuée par le recul de 7,4% des charges de personnel à M MAD 350,1. De ce fait, la marge d’EBITDA perd 1,8 points à 43,1%.

Dans une ample mesure, le résultat d’exploitation se déprécie de 13,3% à M MAD 373,1 (soit 49,6% de nos prévisions annuelles non encore ajustées) sous l’effet de l’alourdissement de 19,3% à M MAD 187,2 des dotations aux amortissements se rapportant à la mise en service en septembre 2016 du quai Nord au Port d’Agadir et en octobre 2016 du Terminal à Conteneurs 3 au port de Casablanca. De facto, la marge opérationnelle recule de 4,4 points à 29,3%.

Le résultat financier chute, pour sa part, de 92,8% à M MAD 1,9 tandis que le résultat non courant ressort excédentaire à M MAD 1,5 contre un déficit de M MAD -1,1.

Au vu de ces évolutions, le résultat net consolidé s’effrite de 11,1% à M MAD 254,1 (soit 49,4% de nos prévisions annuelles non encore ajustées) pour une marge nette de 20% contre 22,4% au S1 2016.

Dans ces conditions, le RNPG se contracte de 9,5% à M MAD 258,5 (soit 50,2% de nos prévisions annuelles non encore ajustées).

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir