22
Sam, Juil
48 New Articles

Le Forum de la Mer plaide pour une croissance bleue et fait un pas décisif vers la création d’un Centre de la Mer à El Jadida

Science
Typography

Les acteurs de la Mer et du littoral et des milliers d’enfants ont participé à cette cinquième édition du Forum de la Mer d’El Jadida, événement incontournable de la Mer au Maroc. Les participants ont fixé les grands axes de la croissance bleue du Maroc, future puissance maritime. 

 

Pendant quatre jours, le Forum de la Mer d’El Jadida a réuni les principaux acteurs de la Mer et du littoral sur le thème de « La Mer, notre richesse », confirmant sa vocation d’être l’événement annuel incontournable de la Mer au Maroc. Artistes, navigateurs, chercheurs, associatifs, étudiants, institutionnels, hommes et femmes d’affaires, ministres, citoyens ont apporté leur contribution au Forum du 3 au 7 mai. L’objectif : amener les Marocains à mieux connaître la Mer et à prendre conscience de son immense richesse et proposer des solutions concrètes et durables pour le développement, la promotion et la préservation de la Mer et des zones littorales. 

En conclusion de l’événement, le Forum a fait un pas décisif vers la création d’un Centre de la Mer. Un établissement, inédit au Maroc, qui offrira un cadre idéal pour la recherche sur la Mer, la sensibilisation des Marocains, des événements culturels, l’organisation de conférences, mais aussi un musée de la Mer. Le Centre de la Mer, situé au cœur de la région Casablanca-Settat et ses 235 kilomètres de façade littorale, s’inscrira pleinement dans l’état d’esprit du Forum de la Mer, qu’il accueillera chaque année. Par ailleurs, le Forum plaide aussi pour la création d’un Conseil national de la Mer et du littoral. 

Les participants de la cinquième édition du Forum ont pu échanger sur le potentiel encore largement inexploité de l’économie bleue pour le Maroc, qui dispose de 3500 kilomètres de littoral. Parmi eux, des milliers d’enfants ont bénéficié d’activités artistiques, culturelles, scientifiques qui ont été, pour beaucoup, leur tout premier contact avec la Mer. « La Mer est notre bien commun, notre richesse. Nous devons devenir une puissance maritime avec une croissance bleue, durable et responsable », a plaidé Mehdi Alaoui Mdaghri, fondateur du Forum, en conclusion de l’événement.

Le coup d’envoi du Forum a été donné au théâtre Afifi d’El Jadida mercredi soir par Mme Nezha El Ouafi, Secrétaire d’État au Développement Durable. Une soirée suivie par deux jours d’intenses débats, ouverts au public, qui se sont tenus à l’hôtel Pullman. Les deux matinées ont été consacrées à explorer les moyens de mettre en œuvre la croissance bleue : Pour une croissance bleue durable (atelier 1), concertée (atelier 2), responsable (atelier 3), innovante (atelier 4). 

Françoise Gaill (directrice de recherche au CNRS), Jamal Eddine Mohammed Idrissi (directeur général adjoint de l’Agence Marchica), Francis Vallat (président du Réseau des clusters maritimes européens), Mounir El Farissi (de la société de développement de Saïdia), Hassan Taleb (de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement), Frank Zal (chercheur, spécialiste du ver marin et de ses applications sur les transfusions sanguines)… sont autant d’acteurs aux profils très différents qui ont pu présenter leurs travaux et leur vision de la Mer. 

Le Forum de la Mer est heureux d’avoir pu accueillir, pour la première fois, le département de la pêche maritime et ses organismes sous tutelle : l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA), l’Institut national de recherche halieutique (INRH), dont les directeurs généraux sont intervenus, et l’Office national des pêches (ONP). Le partenariat du Forum avec ces organismes, attendu depuis la première édition, s’est enfin concrétisé. Mbarka Bouaida, membre du board d’honneur du Forum depuis sa création, a d’ailleurs récemment été nommée Secrétaire d’État à la Pêche Maritime.

Deux grands témoins ont ponctué ces échanges du récit de leur expérience exceptionnelle. M’balia Sangaré, figure du milieu de la pêche en Guinée et présidente de l’ONG Adepeg, a raconté jeudi son combat sans relâche pour une pêche durable. Vendredi, c’est l’explorateur, navigateur et ethnologue Kitín Muñoz qui a régalé l’auditoire de ses aventures, rappelant au passage son histoire si particulière avec le Maroc. 

Les deux après-midis ont été consacrés à des conférences grand public. Le directeur général du Centre Nausicaa Philippe Vallette, le réalisateur Mathieu Pradinaud et le designer sonore Michel Redolfi ont par exemple présenté, tout en poésie, leur travail sur les océans et les atouts du centre Nausicaa dans la sensibilisation du grand public. L’auditoire a aussi pu écouter les exploits de l’aventurier Saïd Benammar, premier Marocain à avoir traversé l’Atlantique à la rame. Le jeune Français Simon Bernard a présenté son étonnant projet Plastic Odyssey de bateau propulsé grâce aux déchets plastiques. 

Le public a pu aussi assister, samedi, à la projection du film « Tout en haut du monde » de Rémi Chayé, suivi d’une conférence sur la Mer au cinéma, avant que l’Orchestre symphonique Royal ne se produise en soirée. La présidente de l’institut océanographique Paul Ricard, Patricia Ricard, le biologiste Gilles Boeuf ou encore l’artiste et navigateur Titouan Lamazou, tous de fidèles participants et soutiens du Forum, ont aussi apporté leur pierre à l’édifice. 

Enfin, le Sea Lab a été l’occasion pour six étudiants marocains de présenter leur thèse en trois minutes chrono. Un exercice brillamment réussi qui prouve que le Maroc dispose déjà des jeunes talents qui écriront l’avenir maritime du pays. Les deux vainqueurs ont été mis à l’honneur lors de la séance plénière de clôture vendredi soir, en présence de M. le gouverneur d’El Jadida, Mouâad Jamai, ainsi que M. Driss Dahak, ancien secrétaire général du gouvernement. 

Pendant que tous ces acteurs donnaient les clefs d’un Maroc à la vocation maritime retrouvée, dans un échange constant avec le public, le Forum était aussi l’occasion rêvée pour les enfants de la région de s’ouvrir à la Mer. L’Archipel des enfants a permis, de vendredi à dimanche, à des milliers de jeunes Marocains de s’initier aux sports nautiques et aux sports de plage. Une grande opération de sensibilisation qui passait aussi par des ateliers scientifiques et artistiques pour éveiller la curiosité et la créativité des jeunes, dont une grande partie était des enfants des salariés d’OCP Group, soutien de la première heure du Forum. 

Alors que le Maroc doit présenter bientôt sa demande d’extension de sa Zone économique exclusive (ZEE) sur son plateau continental, l’avenir du pays se situe incontestablement en Mer. L’organisation de la toute première Conférence de l’Océan de l’Onu du 5 au 9 juin prochains démontre la prise de conscience mondiale de la nécessité de protéger les océans. Le Maroc, fort du succès de la COP22 de Marrakech, a d’ailleurs été sollicité pour aider à l’organisation de la COP23 à Bonn, présidée par les îles Fidji. Hakima El Haite, membre du board d’honneur du Forum, est en ce moment même à Bonn pour préparer l’événement. Le Forum s’inscrit pleinement dans ces différentes démarches, qui doivent permettre la mise en œuvre de l’Objectif de Développement Durable 14 (ODD 14). 

Récompensé en mars 2017 par le Trophée Lalla Hasnaa Littoral durable, le Forum de la Mer a encore prouvé qu’il était le principal laboratoire d’idées pour préparer les évolutions de la stratégie maritime du Royaume.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir