Journée mondiale de la mer 2017: Vers la promotion d'un secteur maritime solide, stable et durable

Science
Typography

Rabat  -   La célébration ce samedi de la Journée mondiale de la mer constitue une nouvelle occasion pour insister sur la nécessité de travailler ensemble, sur les plans institutionnel et législatif, pour promouvoir un secteur maritime solide, stable et durable afin de l'ériger en locomotive de développement dans le monde.

Tenue cette année sous le thème "connecter navires, ports et personnes", cette journée est de nature à sensibiliser les décideurs et les différents intervenants sur l’impératif de faciliter le transport maritime, de favoriser la sécurité de la navigation et plus particulièrement de protéger les milieux marins et l’environnement en général des effets dévastateurs du trafic maritime en croissance année après autre.

Consciente de l’importance du commerce maritime dans notre bien-être économique et la mise en place d’activités maritimes sécuritaires, efficaces et respectueuses des gens à bord des navires et aux ports, l’Organisation maritime internationale (OMI) plaide, à travers sa Charte et ses instructions, pour l'harmonisation des normes à l'échelle internationale pour une meilleure exploitation sécuritaire des navires et la protection de l'environnement.

En choisissant la thématique de cette année, l’OMI met l'accent sur la fourniture d'une aide aux États Membres afin d'élaborer et de mettre en place des stratégies maritimes pour investir dans une approche inter-institutions unifiée abordant une large gamme de questions, dont la facilitation des transports maritimes, le renforcement de l'efficacité, la sécurité de la navigation, la protection du milieu marin et la sûreté maritime.

Ainsi, les États Membres, les instances relevant de l’ONU et d’autres organisations s’activant dans le domaine du secteur maritime sont appelés plus que jamais à collaborer et à venir en aide des pays aussi bien développés qu'en développement pour promouvoir les meilleures pratiques et tisser des liens entre les nombreux et différents acteurs qui interviennent dans ces domaines.

L'amélioration de la coopération entre les autorités portuaires et le secteur maritime et la mise en place d'un partenariat plus étroit entre les deux, le renforcement des exigences au niveau mondial et la définition de normes pour la sécurité, la sûreté et l'efficacité des ports et pour les autorités des États du port et côtiers, la normalisation des procédures portuaires grâce au recensement des meilleures pratiques et l'élaboration de recommandations et de supports de formation pour les diffuser figurent parmi les principaux objectifs escomptés par l’OMI.

A ce propos, le Maroc qui a le plus long littoral en Afrique (3.500 km) et qui est à la croisée de la Méditerranée et de l’Océan Atlantique, a pris plusieurs initiatives dans le sens de la protection de la mer particulièrement après l’organisation de la COP22 et la proclamation de Marrakech, et l’adoption de la loi "Zéro Mika"(Zéro plastique), à travers laquelle le Royaume a fait un pas important vers la protection de ses mers en leur épargnant la destination finale des déchets plastiques insolubles.

Plus globalement, plusieurs initiatives au Maroc vont dans le sens des objectifs de développement durable de l’OMI, de l’initiative Ceinture Bleue, lancée lors de la COP22, à la proclamation de Marrakech, ainsi que les différentes stratégies sectorielles initiées par les pouvoirs publics et la construction du premier navire océanographique de recherche halieutique par l'institut National de Recherche Halieutique (INRH).

La ratification par le Maroc de nombreux traités (Kyoto, Stockholm et la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques, etc), l’adoption de plusieurs lois sur la protection de l’environnement et le littoral, ainsi que l’adoption de la stratégie nationale de développement durable (SNDD) traduisent la volonté du Royaume de contribuer à la réalisation des objectifs de l’OMI dans une perspective durable et d’intégrer la dimension écologique dans toutes ses politiques publiques.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir