La Marine Royale sera-t-elle la future agence de sécurité maritime du Maroc?

Edito
Typography

Dotée de nouveaux moyens navals de dernière génération depuis quelques temps (1 FREMM, 3 CORVETTES GOUDWIN, 1 PHM) qui en font une vraie puissance régionale et continentale, la Marine Royale est entrain de se découvrir de nouvelles ambitions.

Ainsi, on note depuis quelques temps une intensification des ses activités au niveau international, avec une présence effective dans les grands rendez vous comme les salons de l'armement notamment dans les pays du Golf notamment au Qatar et EAU, de même que sa participation est de plus en plus active aux exercices militaires avec des pays alliés, surtout ceux relatifs à la sécurité maritime dans les pays d'Afrique de l'Ouest comme le SAHARAN Express.

Aujourd'hui, avec l'adoption du nouveau dahir portant création d'un service hydrographique au sein de l'inspection générale de la Marine Royale, c'est un nouveau volet de son développement qui est entamé.

Une révision des attributions de la Marine Royale dans l'avenir n'est pas à écarter, surtout que le préambule du Dahir, liste une série de défaillances qui peuvent toucher à la sécurité maritime et des installations portuaires du Royaume et notamment l'éclatement de cette mission entre plusieurs intervenants et l'absence de coordination entre eux.

L'échouement du navire SILVER au port de Tan Tan et l'absence de moyens nationaux pour faire face à ce genre de situation surtout que celui-ci est un petit tanker alors que des navires plus grands fréquentent chaque jour les ports de Mohammedia et de Tanger Med a certainement du alerter nos décideurs sur les risques encourus par le Royaume. La présence du Maroc sur l'une des routes maritimes les plus empruntées dans le monde, de même que la prochaine mise en service du port énergétique de Nador West Med donnent à réfléchir sur les moyens dont doit disposer le Royaume au niveau humain, matériel et surtout organisationnel.

Ainsi, un scénario ou la Marine Royale sera dotée des prérogatives exclusives d'une agence de sécurité maritime comme les Coast Guard aux USA n'est pas à écarter, dans ce cadre une redéfinition des missions de l'ANP et de la DMM dans ces domaines de compétences deviendra nécessairement d'actualité.

 

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir