L’APRAM et l’IFP un militantisme à tout épreuve

Edito
Typography

La journée de formation organisée par l’APRAM au profit des agents maritimes à l’IFP a été une vraie réussite. Plus de 75 participants, hommes et femmes, tout âge confondu : des jeunes et des moins jeunes ont pendant une journée échangé dans un esprit de partage, mais surtout avec une volonté d’apprentissage. 

 

A la cérémonie de remise des certificats, plusieurs participants ont exprimé une vraie émotion, une fierté d’avoir été valorisé par leurs entreprises à travers leur invitation à ce séminaire. D’ailleurs ce sont une soixantaine d’entreprises installées dans différentes villes du Royaume et membres de l’APRAM qui y ont participé. L’une d’entre elles dont je ne ferai pas l’économie de citer le nom : Lasry Maroc a même (im)mobilisé un effectif de presque une dizaine de ses salariés.

L’APRAM qui est une association jeune comparée à d’autres organisations professionnelles, a pu convaincre un bailleur de fonds international Européen, en ces temps de disette en matière de coopération, pour se faire financer tout un programme de formation pour ses membres au Maroc.   

Quant à l’IFP, qui est un institut de formation portuaire avec des moyens limités par rapport à d’autres établissements de formation dans le secteur, il a réussit le pari de gagner la confiance d’un important organisme de coopération japonais, la JICA. L’institut qui, a priori avait pour mission de former les cols bleus du port, fait aujourd’hui dans l’export de services et ramène des devises au Maroc grâce à la coopération tripartite MAROC/JAPON/AFRIQUE.

Cette action, traduit aujourd’hui une belle leçon d’humilité pour d’autres organisations, comme quoi, pour réaliser de grandes réussites, il ne faut pas disposer de grands moyens, mais principalement d’une vraie intelligence créative et surtout beaucoup de militantisme dans le sang.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir