22
Sam, Juil
48 New Articles

Le bilan actuel de la politique du transport maritime est révélateur de la faillite de la Gouvernance du secteur. Les solutions de facilité adoptées par Mr Karim GHELLAB depuis sa nomination à la tête du secteur maritime (privatisation de COMANAV et libéralisation du secteur) dénote d’une absence totale de vision stratégique reposant sur l’intérêt national.

Aujourd’hui plus que jamais, les acteurs du secteur du Transport Maritime et du Portuaire du Maroc sont appelés à reprendre l’initiative. Face à la panne actuelle du politique et de la Politique sectorielle, le Navire Maroc semble prendre l’eau de toute part.