Le Maroc ne profite pas suffisamment de son statut avancé avec l’UE dans le domaine maritime

Forum de la mer
Typography

Durant l’atelier sur la Gouvernance Bleue du Forum de la Mer d’El Jadida et auquel a participé Mr Franco BIAGI, le DG MARE de la commission européenne, ce dernier a présenté la feuille de route de la commission européenne concernant la stratégie de croissance bleue initiée par celle-ci en 2012.

 

 La stratégie «Croissance bleue» est une stratégie à long terme visant à soutenir la croissance durable dans les secteurs marin et maritime dans leur ensemble. L'économie «bleue» représente 5,4 millions d'emplois et une valeur ajoutée brute de près de 500 milliards d'euros par an pour l’UE.

Pour renforcer ces acquis, l’UE a mis en place un programme pour une politique maritime intégrée pour la réalisation des objectifs de la stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive.

La commission européenne dans le cadre de sa politique de voisinage a initié un dialogue régional pour une politique maritime intégrée et le changement climatique avec les pays de la Méditerranée du Sud, or le Maroc est le seul pays à ne pas prendre part d’une manière effective à ce programme jusqu’à maintenant.

Ce dernier, avait pourtant participé à plusieurs programmes maritimes avec l’UE dans le passé comme Meda-Mos ou les Autoroutes de la Mer qui étaient piloté par la Direction de la Marine Marchande, mais il est aujourd’hui évident que la faiblesse de cette administration représente un facteur important dans l’insuffisance de la relation Maroc-UE dans le domaine maritime.