900x170 Corridors

DMM: une grève qui dit tout

Marine Marchande
Typography

Les fonctionnaires de la Direction de la Marine Marchande n'en peuvent plus et ils ont décidé de le faire savoir et de le crier haut fort en espérant que les décideurs puissent enfin les écouter et agir.

Pour cela, ils ont décidé vendredi dernier de briser le mur du silence et s'insurger contre la directrice de la marine marchande qui les fait vivre dans un climat de peur et d'humiliation chaque jour.

En effet, depuis sa nomination à la tête de la direction dans des circonstances pour le moins douteuses, à la veille du départ du Ministre Aziz RABBAH alors Ministre de l'équipement, du transport et de la Logistique, celle-ci n'a cessé de mener une politique de harcèlement et de mépris envers les cadres et fonctionnaires de la DMM.

Le personnel de la DMM qui a vécu durant les dernières années la grave crise du secteur du transport maritime avec la faillite des compagnies nationales et le drame social qui s'en est suivi, a dû subir une instabilité au niveau du management avec la succession de cinq directeurs à la tête de la DMM en moins de cinq ans.

Deux de ces directeurs, avaient la double nationalité et étaient encore juste avant leur recrutement des citoyens européens sans aucune expérience au niveau de l'administration publique marocaine.

De même, deux de ces directeurs de la DMM ont été limogés et remplacés par des intérimaires moins de deux années après leur nomination.

Les fonctionnaires de la DMM ont dû faire face également à un plan de réduction massif des effectifs de l’administration, qui ne compte plus aujourd’hui que moins d’une cinquantaine de personnes contre au moins le double quelques années auparavant.

Un autre projet qui allait porter un coup au moral des fonctionnaires de la DMM, était celui du transfert du siège de la DMM à Rabat, alors que celui-ci est depuis plus de soixante ans à Casablanca, heureusement que les bonnes volontés se sont rapidement mobilisées pour faire revenir le Ministre de l’époque à la raison.

En tout cas, les fonctionnaires de la DMM à travers cette action ont voulu donner un nouvel signal d’alarme sur un secteur qui coule un peu plus chaque jour. 

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir