Maroc-UE: Promouvoir la qualité des produits de la pêche

Pêche
Typography

altLe projet de jumelage institutionnel Maroc-Union européenne (UE) ambitionne de promouvoir la qualité des produits de la pêche et d'appuyer le renforcement des capacités organisationnelles et techniques de l'Institut national de recherche halieutique (INRH), a affirmé, lundi à Rabat, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch.

«L'UE, qui est un partenaire important du Maroc dans les domaines de l'agriculture et de la pêche maritime, vient de financer le présent projet de jumelage, visant à renforcer les capacités de l'INRH dans le domaine de la qualité», a déclaré Akhannouch à la presse à l'issue d'une conférence de lancement de ce projet.

Pour sa part, le Chef de la délégation de l'UE au Maroc, Eneko Landaburu, a salué les «progrès considérables» réalisés par le Maroc dans le domaine de la pêche, rappelant que plus des deux tiers des exportations marocaines des produits de la pêche sont destinées à l'UE.

«L'amélioration de la qualité des produits de la pêche bénéficiera aux consommateurs européens et marocains», a-t-il renchéri.

Ce projet, financé par l'UE et remporté par la France, est «exemplaire car il manifeste l'appui de l'UE à la pêche, un secteur clé pour le développement économique et social du Maroc», a confié à la presse Landaburu. 

Ce projet de jumelage est financé par l'UE à hauteur de 25.000 euros sur une durée de six mois (janvier-juillet 2013), et sera assuré en étroite collaboration entre les institutions françaises et l'INRH.

Ledit projet associant l'INRH avec ses homologues français s'assigne pour objectifs d'améliorer les performances du secteur de la pêche maritime au Maroc en matière de surveillance du littoral, d'aquaculture et de gestion de la ressource halieutique, en se rapprochant des normes et pratiques européennes et internationales.

Il a, également pour but, d'accompagner l'INRH dans la mise en place d'un système de management de la qualité, la préparation à l'accréditation de ses laboratoires prioritaires selon le référentiel ISO 17025 et dans la certification de ses départements prioritaires selon le référentiel ISO 9001.

Il prévoit le rapprochement du cadre législatif et réglementaire avec l'acquis et les standards de l'UE et le renforcement des capacités organisationnelles et institutionnelles en matière de qualité de l'INRH. 

Il porte également sur le transfert d'expertise relatif aux bonnes pratiques et aux outils méthodologiques associés au système management qualité (SMQ), ainsi que sur le rapprochement de la méthodologie de gestion et des mécanismes de programmation, de promotion et de valorisation du SMQ avec les pratiques communautaires. 

Cette conférence s'est déroulée en présence notamment du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, de l'ambassadeur de France au Maroc, des représentants des institutions françaises concernées et des opérateurs du secteur de la pêche maritime. 

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir