Coupes dans le budget d’investissement de 15MMDHS: Halieutis et le portuaire dans le collimateur

Pêche
Typography

Le gouvernement vient d’adopter un décret pour l’annulation de 15MMDHS de crédits d’investissements alloués aux différents départements ministériels au titre de la loi de finances 2013.

Ainsi, l’effort de réduction des budgets a concerné principalement le Ministère de l’agriculture et la pêche maritime pour 2,2 MMDHS, ainsi que le ministère de l’équipement et du transport pour 1,756 MMDHS. Ces coupes représentent 21% de l’enveloppe alloué à chaque département.

D’après le gouvernement, ne seront pas concernés par ces coupes les projets déjà en cours de réalisation, mais uniquement le lancement des nouveaux projets qui seront décalés dans le temps.

Ainsi, dans le plan d’action 2013 du Ministère de l’équipement et du transport, on notera  que le projet qui risque de faire les frais de ce décalage soit certainement celui du nouveau port de Safi, à moins que celui-ci ne soit sauvé par un partenariat public-privé, idée qu’encourage le Ministre de tutelle, dans tous ses discours. Les investissements portuaires qui sont supportés par des établissements publics comme l’ANP, TMSA, Marsa Maroc ne seront touchés par cette crise d’austérité.

Pour le Département de la pêche maritime, il est fort à parier que le programme IBHAR, fera certainement les frais de cet effort. Relancé, lors du dernier salon Halieutis grâce à un avenant signé entre le ministère des finances et celui de la pêche maritime, celui-ci exonérait les marins pêcheurs de la production d’un quitus fiscal pour bénéficier d’une subvention financière de l’état pour le reconditionnement de leur embarcation, cette mesure risque de mal passé auprès de l’opinion public en ces temps de disette.

En tout cas, après l’arbitrage du gouvernement sur le montant des coupes dans chaque département ministériel, chaque ministre aura la charge d’effectuer avec ses équipes, ses propres arbitrages en interne.

Recevez notre newsletter