Hausse de 31 pc des débarquements des poissons pélagiques à fin juin

Pêche
Typography

Les débarquements des poissons pélagiques ont atteint environ 1,12 milliard de dirhams (MMDH) à fin juin contre près de 856,85 millions de dirhams (MDH) une année auparavant, soit une hausse de 31 pc en valeur et de 6 pc en poids, indique l’Office national de pêche (ONP).

 

Cette progression résulte de la hausse de la valeur des débarquements des sardines, d’espadon, du chinchard, du maquereau et du sabre respectivement de 32 pc, de 255 pc, de 30 pc, de 107 pc et de 65 pc ainsi que de leur poids de 2 pc, 122 pc, 39 pc, de 83 pc et de 116 pc à fin juin 2013 par rapport à la même période de l’année précédente, explique l’ONP dans ses dernières statistiques sur la pêche côtière et artisanale au Maroc, pour la période janvier-juin.

You might like also

La BERD et la FENIP pour une meilleure valorisation des produits de la mer
La Banque Européenne pour le Reconstruction et le Développement (BERD) et la Fédération Nationale des Industries de Transformation de la Pêche (FENIP) organiseront en partenariat avec l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) un meeting à Agadir, le jeudi 26 septembre, sous le thème « La valorisation et la transformation des produits …
38 Days ago
Pêche côtière et artisanale : hausse de 9% des débarquements à fin juillet
Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint 724.350 tonnes (T) au titre des sept premiers mois de cette année, en croissance de 9% par rapport à la même période un an auparavant, selon l’Office national des pêches (ONP). …
57 Days ago
13éme Session du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture à Agadir
L’ANDA poursuit sa mission d’accompagnement des projets aquacoles et d’appui aux investisseurs pour la concrétisation de leurs projets. …
68 Days ago
Gabon, Mort mystérieuse de poissons à Lambaréné : le gouvernement aphone, les populations dans la psychose
Libreville, 22 Juillet (AGP) – Alors que la mort subite de poissons dans les eaux de Lambaréné, la capitale provinciale du Moyen-Ogooué (Centre), cristallise l’attention depuis plusieurs jours, les populations déplorent le lourd silence des gouvernants dans ce dossier. Il s’agit pourtant d’un problème de santé publique, tout sauf banal.
90 Days ago
Recevez notre newsletter