Clôture à Larache du stage régional sur le perfectionnement des femmes africaines transformatrices du poisson

Pêche
Typography

Le stage régional sur le perfectionnement des femmes africaines transformatrices du poisson, organisé à l’Institut de Technologie des Pêches Maritimes de Larache dans le cadre de la coopération tripartite Maroc/Japon et Autres Pays africains, a pris fin en apothéose, le vendredi 11 octobre 2013, avec une cérémonie de clôture organisée en l’honneur des stagiaires et à laquelle ont participé la Directrice de la Coopération et des Affaires Juridiques du Département de la Pêche Maritime, le Représentant Résident de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale, le Représentant de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale, ainsi que de nombreuses personnalités représentant les autorités locales, les Administrations locales et les Professionnels de la pêche.

 

Ce stage s’est déroulé du 15 septembre au 11 octobre 2013, sur le thème du perfectionnement des femmes africaines transformatrices du poisson, a été l’occasion de remettre les certificats de fin de stage aux 20 participantes et 02 participants originaires de 10 pays du continent africain (Angola, Benin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Union des Comores, Mauritanie, Sénégal et Togo). C’est le 24ème stage du genre qui permet d’atteindre, depuis que le programme de coopération tripartite régional a été lancé en 1998, un effectif de quelques 520 bénéficiaires originaires de plusieurs pays africains.

Il est à rappeler que le stage en question, a permis de traiter d’une thématique importante pour l’activité des femmes africaines opérant dans le secteur de la pêche artisanale, en vue de leur permettre d’approfondir leurs connaissances dans les domaines du traitement, de la valorisation et de la commercialisation des produits de la pêche. L’objectif du stage était de donner aux bénéficiaires les outils nécessaires  et pertinents, leur permettant de mieux appréhender les difficultés de leur activité et de concevoir des solutions possibles et adaptées aux contraintes rencontrées.

L’appui en termes d’infrastructures, de micro-crédits  et de formation, figurent parmi les solutions en mesure de contribuer au développement des petites unités de transformation , de mareyage et de commercialisation, qui constituent dans de nombreux pays africains, des créneaux de développement socio-économique où la femme joue pleinement son rôle en tant qu’acteur  de croissance et de création de richesses.

La cérémonie de clôture s’est déroulée dans une ambiance africaine fraternelle et joyeuse, à l’occasion de laquelle les stagiaires ont tenu à mettre en exergue l’hospitalité marocaine, ainsi que la qualité de l’encadrement qui leur a été assuré. Cette cérémonie a été également une occasion pour rendre hommage aux professionnels de la pêche, notamment à une femme de marin, marocaine, brillante lauréate du programme d’alphabétisation fonctionnelle spécifique au secteur de la pêche, ainsi qu’aux représentants des professionnels de la pêche artisanale qui ont contribué à la réussite des visites pratiques des stagiaires sur le terrain.

Il est à noter enfin, que le stage de formation qui vient de s’achever, s’est déroulé dans le cadre de la coopération tripartite appuyé par le Gouvernement du Japon et a été animé par des encadrant et des formateurs marocains.

Par ailleurs, il est à noter que dans le même cadre, le Maroc et le Japon ont convenu de réaliser un nouveau programme de coopération tripartite pour la période triennale 2014-2016, qui sera abrité par l’Institut Supérieur des Pêches Maritimes d’Agadir. Ce programme portera sur les thématiques liées au développement durable des filières de transformation des produits de la pêche, la valorisation des produits de terroir par la labellisation ou l’appellation d’origine protégée, ainsi que sur le management de la sécurité et de la santé au travail dans la filière pêche.

Recevez notre newsletter