Adoption du nouveau Protocole de Pêche avec l'UE, les réactions

Pêche
Typography

Le Maroc s'est félicité de l’adoption mardi du nouveau Protocole de Pêche par le Parlement européen.

 

Pour le Maroc, ce protocole "ouvre des perspectives larges et prometteuses" pour le renforcement de ses relations avec plusieurs de ses partenaires européens ainsi que pour le développement" de son secteur halieutique.

"Dans le cadre de son Partenariat privilégié et mutuellement bénéfique avec l’UE, le Maroc se félicite de l’adoption ce jour du nouveau Protocole de Pêche par le Parlement européen dans sa session plénière de décembre", lit-on dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Le Maroc, poursuit le communiqué, "considère que ce nouveau cadre de coopération avec l’UE ouvre des perspectives larges et prometteuses pour le renforcement de ses relations avec plusieurs de ses partenaires européens ainsi que pour le développement du secteur halieutique au Maroc".

Pour le ministère, cette adoption "conforte les efforts entrepris par le Maroc dans les domaines du développement humain et durable et de la promotion et protection des droits de l’Homme, ainsi que la crédibilité des résultats obtenus et le sérieux des institutions nationales en la matière".

"Malgré les campagnes nombreuses et fallacieuses de dénigrement menées de tout bord à l’encontre de ce Protocole et de son impact positif certain aussi bien sur les populations européennes que marocaines, celui-ci a été approuvé par une large majorité d’eurodéputés toutes tendances politiques confondues", se félicite le ministère, notant que ce Protocole viendra s’ajouter à l’ensemble des mécanismes mis en place par le Maroc avec l’UE en vue de "la concrétisation des objectifs de rapprochement souhaité par les deux parties notamment dans le cadre du Statut avancé".

Ce nouveau Protocole, d’une durée d’application de 4 ans, permettra à 126 navires européens de pêcher dans les eaux territoriales marocaines en contrepartie d’une enveloppe qui s’élève à 40 millions d’Euros par an, explique le ministère.

Une "bonne nouvelle" pour le gouvernement andalou

La ratification par le Parlement européen (PE) du nouveau protocole de pêche entre le Maroc et l'Union européenne représente une "bonne nouvelle" pour l'Andalousie, a souligné le porte-parole du gouvernement régional, Miguel Angel Vazquez.

Le nouvel accord de pêche "ouvre une perspective d'espoir pour un nombre important de bateaux andalous" et la "possibilité de relancer l'activité économique" dans cette communauté autonome, a précisé Vazquez lors d'un point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement régional.

L'exécutif andalou accueille "avec satisfaction" l'adoption par le Parlement européen de cet accord, a-t-il dit, mettant en exergue l'importance de ce protocole pour des zones comme Barbate et Huelva.

Pour sa part, le président de l'Association des pêcheurs de Barbate, Alfonso Reyes, a manifesté la "joie" et la "très grande satisfaction" de la flotte de cette localité, située dans le Sud de l'Espagne à la suite de la ratification de l'accord.

Le nouvel accord de pêche permettra, a-t-il déclaré à l'agence "Europa press", à 21 navires de Barbate de retourner dans les eaux marocaines après deux ans d'attente.

La ratification de l'accord de pêche, 'une bonne nouvelle'' qui symbolise un partenariat de plus de 25 ans

Le vote du Parlement européen, mardi en plénière, en faveur du nouveau protocole de pêche entre le Maroc et l'UE 'est une bonne nouvelle qui symbolise la reprise d'un partenariat de plus de 25 ans sur ce secteur stratégique'', a affirmé l'ambassadeur, chef de la délégation de l'UE à Rabat, Rupert Joy.

Ce nouveau protocole de pêche, dont la contrepartie financière s'élève à 40 millions d'euros par an sur quatre ans, est 'avantageux pour les deux parties et répond de façon directe aux préoccupations exprimées par le Parlement européen sur les plans économique, écologique et social', a souligné M. Joy en réaction au vote positif sur cet accord.

L'ambassadeur a rappelé que cette ratification est en droite ligne de 'l'avis favorable de la Commission européenne, de la Haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, et les Etats membres au sein du Conseil européen''.

Il a également tenu à souligner que les institutions européennes ont œuvré de concert pour faire aboutir ce processus de ratification du nouveau protocole, formant le vœu que le Parlement marocain puisse voter prochainement à son tour en faveur de sa ratification.

Sur cette base, a-t-il poursuivi, 'les activités de pêche pourront alors rapidement reprendre après deux années d'interruption''.

Le Parlement européen a adopté en plénière, mardi à Strasbourg, le nouveau protocole de pêche entre le Maroc et l'UE par 310 voix.

Le nouvel accord de pêche Maroc-UE, "juste et équilibré"

Le protocole d'accord de pêche entre le Maroc et l'Union européenne, adopté par le parlement européen, est "juste et équilibré", a affirmé, mardi à Rabat, le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.

"Je pense que c'est un accord juste et équilibré qui donne de très bonnes perspectives pour l'avenir", a déclaré M. Akhannouch à la MAP, suite à l'adoption de cet accord mardi à Strasbourg.

En réponse à une question sur la pêche artisanale, il a indiqué que son département "pourra investir (dans ce segment) avec sa mise à niveau, grâce aux fonds qui seront déployés pendant les quatre années à venir".

"Grâce au vote positif de ce protocole par le parlement européen, les relations de l'UE avec le Maroc se renforcent et de nouveaux horizons s'ouvrent en faveur des relations de développement et de partenariat", a souligné le ministre.

Ce vote est un soutien quant à la politique suivie par le pays, a-t-il martelé.

Le Parlement européen, qui a entériné les votes de ses trois commissions (Développement, Budgets et Pêche), a adopté cet accord par 310 voix.

Signé le 18 novembre dernier à Strasbourg, ledit accord accorde des possibilités de pêche à une flotte composée de 126 navires européens contre 137 au titre du précédent protocole.

Concernant la gestion rationnelle et durable des ressources nationales, le protocole prévoit le suivi régulier des quantités qui seront pêchées par les navires européens pour en estimer l'impact sur la ressource, ainsi que le renforcement des mesures de contrôle de la flotte européenne autorisée, notamment à travers l'échange électronique des informations sur leurs activités de pêche dans les eaux marocaines.

You might like also

13éme Session du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture à Agadir
L’ANDA poursuit sa mission d’accompagnement des projets aquacoles et d’appui aux investisseurs pour la concrétisation de leurs projets. …
4 Days ago
Gabon, Mort mystérieuse de poissons à Lambaréné : le gouvernement aphone, les populations dans la psychose
Libreville, 22 Juillet (AGP) – Alors que la mort subite de poissons dans les eaux de Lambaréné, la capitale provinciale du Moyen-Ogooué (Centre), cristallise l’attention depuis plusieurs jours, les populations déplorent le lourd silence des gouvernants dans ce dossier. Il s’agit pourtant d’un problème de santé publique, tout sauf banal.
26 Days ago
Tenue à Rabat de la première Commission mixte du nouveau Protocole de Pêche Maroc-UE
Rabat - Conformément aux dispositions de l'Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable, signé entre le Royaume du Maroc et l’Union européenne (UE) le 14 janvier dernier, la première Commission mixte, composée des représentants des deux parties, a achevé ses travaux, jeudi à Rabat, indique le ministère …
30 Days ago
L'Espagne "satisfaite" de l'adoption définitive de l'Accord de pêche durable Maroc-UE
Madrid - Le ministre espagnol de l’Agriculture, de la pêche et de l’alimentation en fonction, Luis Planas, a fait part de la "satisfaction" du gouvernement de son pays de l'adoption définitive de l'Accord de pêche durable entre le Maroc et l'Union européenne (UE), après sa ratification par le Royaume. …
30 Days ago
Recevez notre newsletter