Tenue à Rabat de la 2ème Assemblée Générale du Réseau Africain des Femmes de la Pêche (RAFEP) le 4 & 5 avril.

Pêche
Typography

La  Conférence Ministérielle sur la Coopération Halieutique entre les Etats Africains Riverains de l’Océan Atlantique (COMHAFAT/ATLAFCO) organise en Collaboration avec le Réseau sur les politiques de pêche en Afrique de l’Ouest (REPAO) les 4 et 5 Avril 2014 à Rabat, la 2ème Assemblée Générale du Réseau Africain des Femmes de la Pêche (RAFEP).

Le RAFEP regroupe l’ensemble des réseaux nationaux et organisations des femmes actives dans la pêche des pays de la COMHAFAT, il  a été créé pour d’une part renforcer la situation de ces femmes et d’autre part défendre leurs intérêts compte tenu du rôle clef qu’elles jouent dans le secteur des pêches des pays de la COMHAFAT et des difficultés auxquelles elles sont confrontées.

Outre le fait qu’il constitue un cadre de coopération entre ces femmes, le RAFEP, se positionne comme un organe de représentation et une force de propositions visant le développement de l’entreprenariat féminin et le renforcement de leurs capacités et  leur épanouissement dans le secteur.

 Cette session du RAFEP intervient après l’Assemblée Générale Constitutive tenue à Saly (Sénégal) en Décembre 2010 ; elle verra la participation des représentantes des réseaux nationaux des femmes opérant dans le secteur de la pêche des 22 pays de la zone COMHAFAT.

 

 

 

Elle sera consacrée à l’examen du bilan des activités réalisées durant le 1er mandat, à la  définition d’un plan d’action pour les années à venir, au dégagement des actions prioritaires et au renouvellement des instances dirigeantes (Présidence et Bureau).

Il est donc attendu de cette Assemblée Générale des résolutions à même d’insuffler une dynamique nouvelle au RAFEP en privilégiant les axes principaux suivants :

-        Développer la coopération commerciale et les échanges de savoirs et d’expériences entre les femmes à l’échelle de la COMHAFAT ;

-         Favoriser la participation des femmes de la pêche aux décisions politiques dans la  perspective d’une réelle prise en compte de leurs préoccupations dans les politiques publiques de pêche ;

-         Faciliter l’accès des femmes de la pêche à des financements adaptés ;

-        Améliorer les conditions sociales des femmes operant dans le secteur de la pêche. 

Recevez notre newsletter