Dix Etats dont la France punis pour supêche en 2013

Pêche
Typography

La Commission européenne a annoncé lundi sa décision de réduire les quotas de certaines espèces de poissons alloués à dix Etats, dont la France, pour sanctionner une surpêche en 2013.

 

"Si nous voulons lutter sérieusement contre la surpêche, il faut appliquer nos règles à la lettre, et ceci vaut aussi pour le respect des quotas", a affirmé la commissaire à la Pêche Maria Damanaki dans un communiqué.

La sanction frappe la Belgique, le Danemark, la Grèce, l'Espagne, la France, l'Irlande, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal et le Royaume-Uni.

Les déduction sur les quotas alloués aux flottes de ces pays pour 2014 concernent 45 stocks halieutiques. Elles s'appliquent sur les stocks qui ont été surexploités au cours de l'année précédente, et des déductions supplémentaires sont appliquées en cas de surpêche ultérieure, en cas de dépassement des quotas de plus de 5 % ou lorsque le stock concerné fait l'objet d'un plan pluriannuel, ont expliqué les services de Mme Damanaki.

Si un État membre ne dispose pas de quotas de pêche suffisants pour restituer le volume de sa surpêche en 2013, ces quantités seront déduites d'un autre stock dans la même zone géographique, en tenant compte de la nécessité d'éviter les rejets dans les pêcheries mixtes, ont--ils précisé.

La flotte française va ainsi se voir retirer 17 tonnes de flétan du Groenland 2 tonnes de plie et 18 tonnes de sébastes sur ses captures autorisées pour ces espèces de poissons en 2014.

"Je suis heureuse de constater que nous sommes mieux parvenus à respecter les quotas en 2013 qu'au cours des années précédentes. Cela dit, pour assurer la bonne santé des stocks halieutiques européens, nous avons également besoin de contrôles efficaces pour faire respecter les règles en vigueur", a insisté Mme Damanaki.

 

 
Recevez notre newsletter