Aziz Akhannouch souligne à Lisbonne l'importance de la gestion durable des pêcheries dans le cadre de la stratégie Halieutis

Pêche
Typography

Lisbonne, 5 juin 2015 (MAP) - Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch a souligné, vendredi a Lisbonne, l’enjeu crucial que constitue la gestion durable des pêcheries dans le cadre de la stratégie Halieutis de développement et de compétitivité du secteur halieutique marocain.

Intervenant à l’occasion de la réunion ministérielle de la Semaine Bleue, un évènement organisé par le ministère portugais de l’agriculture et de la mer, M. Akhannouch a également mis l’accent sur la promotion de la recherche scientifique qui a permis au Royaume de mettre en place les plans d’aménagement des pêcheries des petits pélagiques, du merlu, de la crevette rose, des grands crustacés, de l’espadon en atlantique, du poulpe et des algues.

Grâce à une meilleure connaissance de l’écosystème marin, 85 pc des ressources pêchées au Maroc sont couvertes par des plans d’aménagement, a expliqué le ministre.

M. Akhannouch, qui était accompagné de l’ambassadeur du Maroc à Lisbonne, Karima Benyaich, a de même souligné l’importance d’approfondir la coopération interétatique et au sein des institutions internationales œuvrant pour la sauvegarde de la mer et la prise de conscience des enjeux liés à l’écosystème marin.

Pour M. Akhannouch, cette coopération devra être traduite en des projets qui doivent inclure le partage d’expériences et le transfert de technologies permettant de limiter la survenance de situations irréversibles et dommageables pour la nature et pour l’Homme.

Organisée du 4 au 6 juin, la Semaine Bleue est un évènement qui ambitionne de consacrer l’impératif d’intégrer une vision durable dans l’approche, la définition et la promotion des politiques liées à l’océan.

La réunion ministérielle a été marquée par la participation des représentants de 75 pays et organisations internationales qui ont débattu des thématiques du développement durable des mers et des océans, de préservation de l’environnement, de management des changements climatiques et de gestion durable des pêcheries.

Les travaux de cette réunion ministérielle ont été marqués par l’adoption et la publication d’une déclaration rappelant la responsabilité partagée et l’engagement des pays participants pour la promotion de l’économie bleue et le développement durable des océans en partenariat avec les acteurs concernés tout en oeuvrant pour la promotion de l’investissement dans ce domaine, à travers l’encouragement de nouveaux investissements et projets. La déclaration souligne également la nécessité d’intégration des politiques sectorielles pour assurer la cohérence et la réussite des stratégies visant le développement durables des secteurs maritimes. 

Recevez notre newsletter