Les potentialités du Maroc dans le secteur de l'aquaculture marine (Encadré)

Pêche
Typography

l Hoceima  -  L'Agence nationale pour le développement de l'aquaculture (ANDA) joue un rôle important dans la promotion du développement de l'aquaculture marine sur tout le littoral marocain et aspire à donner une réelle impulsion à ce secteur.

 

Acteur stratégique de l'activité aquacole, l'ANDA a mis en place une stratégie nationale à l'horizon 2020, surtout que le Maroc dispose d'un espace maritime important avec 3.500 km de côtes, en plus de sa position stratégique entre l'Afrique, l'Europe et le Moyen-Orient et sa proximité de l'Union européenne, considérée comme le plus grand marché consommateur des produits aquacoles.

Le Maroc dispose de 19 fermes conchylicoles, d'une ferme piscicole, d'une ferme d'algoculture et d'un broyeur à coquilles, en plus de cinq stations de développement de l'aquaculture marine lancées depuis 2013, outre de nombreux projets qui sont en cours de réalisation.

Cette stratégie de développement du secteur aquacole vise l'augmentation de la production à 200.000 tonnes, la création de 40.000 postes d'emploi et la réalisation d'un chiffre d'affaires estimé à 5 milliards de dirhams à l'horizon 2020.