900x170 Corridors

Visite de travail de Mme Mbarka BOUAIDA, Secrétaire d’Etat chargée de la Pêche maritime, au Japon Tokyo du 06 au 08 février 2018

Pêche
Typography

Dans le cadre du renforcement de la coopération avec le Japon dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture, Mme Mbarka BOUAIDA, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, chargée de la Pêche Maritime, accompagnée de Mme Mâarouf, Directrice de l’Agence Nationale de Développement de l’Aquaculture (ANDA), ont effectué une visite de travail au Japon du 06 au 08 février 2018.

 

Durant cette visite, la délégation marocaine, en présence de SE M. Rachad BOUHLAL, Ambassadeur de SM au Japon, a tenu des réunions de travail avec plusieurs hauts responsables nippons, dans le but de s’enquérir du savoir faire du Japon en Aquaculture et en Industries de la pêche et d’approfondir la collaboration dans ces domaines. 

Mme BOUAIDA s’est entretenue avec M. Ken SAITO, Ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche. Lors de cet entretien, les deux responsables ont rappelé l’excellence des relations de coopération entre les deux pays dans le domaine de la pêche maritime et de l’aquaculture. M. SAITO s’est félicité du leadership du Maroc en Afrique et son engagement soutenu au sein de la COMHAFAT, ainsi que du rôle positif que joue le Royaume au sein de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (ICCAT), la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) et la Commission balnéaires internationale (CBI). Pour sa part, Madame BOUAIDA, tout en réaffirmant l’engagement pris par le Maroc pour une meilleure gouvernance des ressources naturelles et halieutiques, a mis en exergue les potentialités qu’offrent les côtes marocaines pour le développement des activités aquacoles.

Mme BOUAIDA s’est également entretenue avec M. Tarō KONO, Ministre des Affaires Étrangères et a souligné la qualité de la coopération japonaise à travers la JICA et du rôle novateur de celle-ci à initier des projets structurants pour la pêche au Maroc. Pour sa part, le responsable nippon s’est félicité des atouts du Royaume en termes de stabilité politique et d’emplacement stratégique sur le continent africain et de sa coopération régionale à l’échelle du continent. Le ministre japonais a également souligné la satisfaction des entreprises japonaises installées au Maroc et les efforts accomplis par le Maroc pour encourager les investissements étrangers. Les deux parties ont réaffirmé leur volonté de renforcer leur coopération en ciblant davantage le secteur de la pêche et de l’aquaculture.

A l’issue de sa réunion avec M. Junichi Yamada, Vice-Président de la JICA, Mme BOUAIDA a salué les efforts louables de cette institution dans la déclinaison de la coopération entre les deux pays à travers des projets concrets et savamment réalisés. Elle a, par ailleurs, présenté le degré d’avancement de la stratégie Halieutis et notamment sur le développement de l’aquaculture. Les deux responsables ont étudié la possibilité d’engager par la JICA des volontaires japonais pour accompagner les jeunes entrepreneurs nationaux et les coopératives dans leurs projets aquacoles ainsi que la mobilisation d’experts confirmés pour le développement de certaines espèces aquacoles.

Sur le volet de la coopération technique et scientifique, Mme BOUAIDA a été reçue par M. Masayoshi HAYASHI, Ministre d’Etat à l’Education, à la Culture, aux Sports, aux Sciences et aux Technologies avec qui elle a exploré les possibilités de renforcement de la coopération bilatérale.

Madame la Secrétaire d’Etat s’est également entretenue avec le Président de l’Agence de recherche scientifique dans le milieu marin, le Président de l’université des sciences marines de Tokyo, ainsi que les représentants des associations professionnelles.

L’aquaculture était au cœur des discussions que la Secrétaire d’Etat Mme BOUAIDA a eu avec ses différents interlocuteurs.

Pour rappel le JAPON reste un des leaders mondiaux dans le secteur de la pêche avec une place prépondérante dans la production aquacole commerciale.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir

900x170 Corridors