900x170 Corridors

Rencontre d’échanges entre une délégation d’experts de la FAO et la secrétaire d’état chargée de la pêche maritime sur l'élaboration de la stratégie pour le développement de l'aquaculture au Maroc

Pêche
Typography

Madame Mbarka BOUAIDA, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, chargée de la Pêche Maritime, a tenu en date du 30 Janvier 2018, au siège du Département de la Pêche Maritime, une rencontre avec les experts mobilisés par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) dans le cadre du projet d’assistance technique visant le développement d’une aquaculture durable au Maroc.

Lors de cet entretien, ces experts ont exposé à Mme la Secrétaire d’Etat les objectifs, les réalisations ainsi que l’état d’avancement du projet d’assistance technique signé entre cette Organisation et l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture (ANDA) en Février 2017, ayant pour objectif le diagnostic, à mi-parcours, des réalisations de l’ANDA et la définition d’un cadre stratégique pour le développement de l’aquaculture marine à l’horizon 2030.

En cette occasion, ils ont exprimé leur satisfaction quant au mode de gouvernance de l’aquaculture marine au Maroc et ont apprécié l’alignement des plans aquacoles et de l’avant-projet de la loi relatif à l’aquaculture vis-à-vis des instruments internationaux de développement d’une aquaculture durable.

Madame BOUAIDA a pour sa part, rappelé l’importance accordée au secteur aquacole par la stratégie Halieutis qui a érigé cette activité parmi les chantiers prioritaires témoignant, ainsi, de la ferme volonté du gouvernement marocain à assoir les leviers nécessaires au décollage de ce secteur stratégique pour la sécurité alimentaire et la durabilité des ressources halieutiques.

Elle a également exprimé sa satisfaction de la haute qualité du partenariat très fructueux entre le Gouvernement du Maroc et la FAO et de  l’intérêt du travail en cours d’accomplissement entre les spécialistes mobilisés par cette Organisation et les équipes de l’ANDA afin de jeter les jalons d’un cadre stratégique qui permettra d’éclairer la feuille de route pour l’atteinte des objectifs fixés par notre pays en matière de développement de l’aquaculture.

Il est à rappeler que dans ce même cadre, un atelier pour la restitution de la 1ère phase dudit projet d’assistance technique a été organisé, le 31 janvier 2018, auquel ont été conviés les acteurs publics et privés concernés par l’aquaculture.

Cet atelier a permis, avec la participation de l’ensemble des parties prenantes (départements ministériels, les organisations professionnelles, le secteur privé…), d’apprécier l’alignement des plans aquacoles et de l’avant-projet de la loi relatif à l’aquaculture, élaborés par l’ANDA, aux standards internationaux et prônés par la FAO.

Cet atelier a été clôturé par la proposition d’un ensemble de recommandations préliminaires à l’élaboration du cadre stratégique à l’horizon 2030. Les plus importantes d’entre elles concernent l’adoption de l’avant-projet de la loi relatif à l’aquaculture, la mise en œuvre de mesures d’appui à l’investissement, le développement d’infrastructures de soutien aux projets aquacoles, la promotion et la valorisation du produit aquacole national.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir

900x170 Corridors