Rencontre d’échanges entre une délégation d’experts de la FAO et la secrétaire d’état chargée de la pêche maritime sur l'élaboration de la stratégie pour le développement de l'aquaculture au Maroc

Pêche
Typography

Madame Mbarka BOUAIDA, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, chargée de la Pêche Maritime, a tenu en date du 30 Janvier 2018, au siège du Département de la Pêche Maritime, une rencontre avec les experts mobilisés par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) dans le cadre du projet d’assistance technique visant le développement d’une aquaculture durable au Maroc.

Lors de cet entretien, ces experts ont exposé à Mme la Secrétaire d’Etat les objectifs, les réalisations ainsi que l’état d’avancement du projet d’assistance technique signé entre cette Organisation et l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture (ANDA) en Février 2017, ayant pour objectif le diagnostic, à mi-parcours, des réalisations de l’ANDA et la définition d’un cadre stratégique pour le développement de l’aquaculture marine à l’horizon 2030.

En cette occasion, ils ont exprimé leur satisfaction quant au mode de gouvernance de l’aquaculture marine au Maroc et ont apprécié l’alignement des plans aquacoles et de l’avant-projet de la loi relatif à l’aquaculture vis-à-vis des instruments internationaux de développement d’une aquaculture durable.

Madame BOUAIDA a pour sa part, rappelé l’importance accordée au secteur aquacole par la stratégie Halieutis qui a érigé cette activité parmi les chantiers prioritaires témoignant, ainsi, de la ferme volonté du gouvernement marocain à assoir les leviers nécessaires au décollage de ce secteur stratégique pour la sécurité alimentaire et la durabilité des ressources halieutiques.

Elle a également exprimé sa satisfaction de la haute qualité du partenariat très fructueux entre le Gouvernement du Maroc et la FAO et de  l’intérêt du travail en cours d’accomplissement entre les spécialistes mobilisés par cette Organisation et les équipes de l’ANDA afin de jeter les jalons d’un cadre stratégique qui permettra d’éclairer la feuille de route pour l’atteinte des objectifs fixés par notre pays en matière de développement de l’aquaculture.

Il est à rappeler que dans ce même cadre, un atelier pour la restitution de la 1ère phase dudit projet d’assistance technique a été organisé, le 31 janvier 2018, auquel ont été conviés les acteurs publics et privés concernés par l’aquaculture.

Cet atelier a permis, avec la participation de l’ensemble des parties prenantes (départements ministériels, les organisations professionnelles, le secteur privé…), d’apprécier l’alignement des plans aquacoles et de l’avant-projet de la loi relatif à l’aquaculture, élaborés par l’ANDA, aux standards internationaux et prônés par la FAO.

Cet atelier a été clôturé par la proposition d’un ensemble de recommandations préliminaires à l’élaboration du cadre stratégique à l’horizon 2030. Les plus importantes d’entre elles concernent l’adoption de l’avant-projet de la loi relatif à l’aquaculture, la mise en œuvre de mesures d’appui à l’investissement, le développement d’infrastructures de soutien aux projets aquacoles, la promotion et la valorisation du produit aquacole national.

You might like also

Ramadan : Hausse de 84% des Produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés au niveau du port de Safi
Safi - Les produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés au niveau du port de Safi ont enregistré, durant les trois premières semaines du mois du Ramadan, une hausse de 84% par rapport à la même période de l’année écoulée. …
9 Days ago
Distribution de barques en polyester au profit des marins pêcheurs de Chtouka
Ce projet vise plusieurs objectifs, dont l’amélioration des conditions de travail des artisans pêcheurs, l’augmentation de leurs revenus, la préservation des barques, et la valorisation des produits de la pêche, notamment les mollusques et le poisson blanc. …
12 Days ago
La valeur des débarquements de poissons atteint plus de 2,25 MMDH en 2019
Dakhla- Plus de 605,34 millions tonnes de poissons, d’une valeur globale d’environ 2,25 milliards de dirhams (MMDH), ont été débarqués en 2019 au port de Dakhla, selon des données fournies par la délégation des pêches maritimes. …
15 Days ago
COVID-19 offre la possibilité de rendre les industries de la pêche plus durables
Les mesures visant à freiner la propagation du COVID-19 ont durement frappé les pêcheurs, mais d’autre part, la crise pourrait offrir des possibilités de rendre les industries de la pêche plus durables, selon un nouveau rapport de la CNUCED sur les impacts de la pandémie sur l’économie bleue. …
20 Days ago
Recevez notre newsletter