17
Ven, Aoû
29 New Articles
900x170 Corridors

Le renforcement de la coopération dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture au centre d'entretiens maroco-chinois

Pêche
Typography

Les moyens de renforcement de la coopération dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture ont été au centre d'entretiens, jeudi à Rabat, entre la secrétaire d’État chargée de la Pêche maritime, Mbarka Bouaida et l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Chine à Rabat, Li Li.

Les discussions entre les deux responsables ont également porté sur les pistes et moyens concrets à explorer en vue de renforcer davantage la coopération entre la République populaire de Chine et le Royaume du Maroc, notamment dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture, indique un communiqué du ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts.

Dans ce sens, ils ont souligné l’importance de promouvoir le capital humain qui représente un pilier fondamental du développement global et durable auquel aspirent les deux pays, note le communiqué.

Lors de cette entrevue, les deux parties se sont félicitées de l’excellence des relations entre la Chine et le Maroc, couronnées en 2016 par l’établissement du partenariat stratégique sino-marocain et par la conclusion d’un mémorandum d’entente sur "La ceinture de la route" , dans le cadre de l’initiative chinoise des nouvelles routes de la soie.

A cette occasion, Mme Bouaida a rappelé la stratégie nationale "Halieutis" en faveur du secteur de la pêche, dont l’aquaculture constitue un pilier de son axe durabilité, mettant en exergue les potentialités énormes qu’offrent les côtes marocaines pour le développement de cette activité, tout en soulignant l’expérience millénaire de la Chine en la matière et l’opportunité pour les opérateurs chinois d’investir au Maroc.

Cette réunion s'est tenu à la suite de la visite d’une délégation de haut niveau de la province de Shandong à Rabat, en septembre 2017, et au lancement par l’agence nationale pour le développement de l’aquaculture, de cinq appels à manifestation d’intérêt sur les cinq plans d’aménagement d’aquaculture de Dakhla, Sidi Ifni, Agadir, Al Houceima et Chefchaouen, rappelle-t-on.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir