Levée de l'interdiction sur la collecte et la commercialisation des coquillages au niveau des zones Sidi Boufdaïl et Aoufist

Pêche
Typography

Rabat, 16/11/10- Il a été décidé de lever l'interdiction sur la collecte et la commercialisation des coquillages au niveau de la zone conchylicole classée Sidi Boufdaïl relevant de la région de Tiznit et de la zone conchylicole classée d'Aoufist relevant de la région de Boujdour, indique mardi un communiqué du ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime.

 

La commission interministérielle (ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime, ministère de la Santé, ministère de l'Intérieur) en charge du suivi du milieu marin et des coquillages a examiné, lors de la réunion tenue au département des pêches maritimes, mardi, les résultats d'analyses effectuées par l'institut national de recherche halieutique au niveau des zones conchylicoles classées Sidi Boufdaïl (région de Tiznit) et Aoufist (région de Boujdour), précise le communiqué, soulignant que les résultats d'analyses ont montré une stabilité du milieu et une purification totale des coquillages au niveau desdits sites.

Se fondant sur ces résultats, il a été décidé de lever l'interdiction sur la collecte et la commercialisation des coquillages issus de la zone conchylicole classée Sidi Boufdaïl relevant de la région de Tiznit et issus de la zone conchylicole classée d'Aoufist relevant de la région de Boujdour.

Par conséquent, il est recommandé aux consommateurs de ne s'approvisionner qu'en produits conditionnés portant les étiquettes sanitaires d'identification et commercialisés dans les points de vente autorisés (marchés officiels).

Les coquillages colportés ou vendus en vrac ne présentent aucune garantie de salubrité et constituent un danger pour la santé publique, affirme le ministère de l'agriculture et de la pêche maritime.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet