L’ANP délivre des autorisations d’exercice de l’activité de pointage de marchandises au port de Casablanca

Portuaire
Typography

altConformément aux dispositions de l’article 2 de la loi 15-02, relative aux ports, l’Agence Nationale des Ports (ANP) vient de lancer un appel d’offres pour l’octroi d’autorisations pour l’exercice de l’activité de pointage des marchandises au port de Casablanca.

Le permissionnaire est autorisée à exercer l’activité de pointage de marchandises au port à la demande du donneur d’ordre (le capitaine du navire, l’armateur, le chargeur, le réceptionnaire, ou leurs représentants….) qui leur précisera l’étendue de sa mission et les marchandises concernées.

Est entendu par l’activité de pointage de marchandises :

  • La vérification quantitative et qualitative des marchandises, telle que comptage, draft-survey…. Ect ;
  • L’encadrement et le suivi du processus de transit des marchandises depuis le débarquement jusqu’à l’enlèvement du port et vice vers ;
  • L’établissement de documents matérialisant le processus de transit des marchandises par le port (rapports, bordereaux de pointage, fiches ….)

En contrepartie de l’exercice de l’activité de pointage de marchandises au port de Casablanca, le permissionnaire est tenue de verser annuellement à l’ANP une redevance de l’autorisation.

Plusieurs operateurs portuaires ont considéré que les dispositions de l’appel d’offres n’étaient pas claires, puisque le nombre d’autorisations total à délivrer n’a pas été précisé, ce qui peut créer une inflation de prestataires, de même est reproché à l’appel d’offres sa logique financière, puisque le montant de la redevance financière que chaque concurrent s’engage à verser à l’agence représente 50% de la note finale.

Plusieurs professionnels ont considéré d’ailleurs, que la compétitivité du port de Casablanca sera compromise, l’agence aurait ainsi du encourager les concurrents à lui soumettre la liste des tarifs maximums qu’ils appliqueraient pour leurs différentes prestations,  l’offre la mieux disante en termes de cout de facturation pour les clients devant être privilégiée.

Recevez notre newsletter