Interpellation de membres des services de police, de la douane et de la gendarmerie suite à une enquête ouverte sur ordre de SM le Roi (communiqué)

Portuaire
Typography


altRabat  -  SM le Roi Mohammed VI a ordonné l'ouverture d'une enquête sur les comportements frauduleux de corruption et de harcèlements exercés par des membres de services de sécurité à des postes frontières, annonce jeudi un communiqué du Cabinet royal.


Cette enquête, ouverte suite à des plaintes exprimées par des ressortissants marocains résidant à l'étranger ayant subi des désagréments lors de leurs passages par plusieurs postes frontières du Royaume, a conduit à l'interpellation de plusieurs membres des services de police, de la douane et de la Gendarmerie Royale qui seront déférés devant la juridiction compétente, ajoute le communiqué.

En voici le texte intégral :.

"Dans le cadre de l'écoute constante et de la bienveillance dont entoure Sa Majesté le Roi l'ensemble des citoyens marocains où qu'ils se trouvent, diverses plaintes ont été exprimées par des ressortissants marocains résidant à l'étranger suite aux désagréments subis lors de leurs passages par plusieurs postes frontières du Royaume.

Sa Majesté le Roi a ordonné l'ouverture d'une enquête conformément à la loi, portant sur ces comportements frauduleux de corruption et de harcèlement, exercés par des membres de services de sécurité affectés auxdits postes frontières.

L'enquête ainsi diligentée a conduit à l'interpellation de plusieurs membres des services de police, de la douane et de la Gendarmerie Royale qui seront déférés devant la juridiction compétente.

Sa Majesté le Roi va suivre personnellement ce dossier, qui ternit l'image du Maroc et des Marocains, afin d'empêcher que de tels agissements nuisibles se reproduisent.

Dans ce cadre, une séance de travail s'est tenue au Palais Royal de Casablanca sous la présidence de Sa Majesté le Roi, en présence du ministre de l'intérieur, du ministre de l'économie et des finances, du Général de corps d'armée Commandant de la Gendarmerie Royale et du Directeur général de la Sûreté nationale et du Directeur Général de la Douane et impôts indirects".

Recevez notre newsletter