Après l’office des changes, la douane et TMPA accèdent à la demande des professionnels de Tanger Med

Portuaire
Typography

L’office des changes vient d’autoriser la facturation par l’autorité portuaire de Tanger Med (TMPA), des redevances portuaires en dirham au lieu de l’euro pour les operateurs marocains.

Cette vielle revendication des professionnels, butait jusque là sur la réglementation des changes qui obligeait à facturer dans une devise étrangère les prestations réalisées dans les zones franches comme le port de Tanger Med.

Dans le même temps, l'Autorité portuaire de Tanger Med (TMPA) vient de procéder à la restructuration des horaires de travail au niveau du port, dans le but de répondre aux besoins des industriels et des professionnels.

Cette décision, prise en accord avec l'Administration des douanes, s'inscrit dans le cadre de la recherche permanente des améliorations à apporter en vue d'optimiser l'utilisation des installations portuaires, indique un communiqué de TMPA.

Ainsi, ces horaires de travail, qui s'appliqueront à toutes les activités pour le TIR (transport international routier), les conteneurs, les hydrocarbures et les marchandises diverses, sont, pour tous les trafics import, de 8h30 à 20h00 du lundi à vendredi et de 8h30 à 16h00 le samedi pour les opérations souscrites sous régime économique, les acquis de transit et les opérations initiées par les sociétés catégorisées.

Pour tous les trafics export, l'horaire est de 7h00 à 23h00 du lundi à vendredi, de 7h00 le samedi au lendemain à 7h00 (travail continu en 24 heures) et de 7h00 à 20h00 le dimanche et les jours fériés.

Les divers intervenants du port sont informés que ces nouveaux horaires sont applicables à compter du 27 mai 2013, note le communiqué.

Aujourd’hui, les professionnels du secteur du transport et de la logistique de la région Nord qui ont entamé une restructuration de leurs organes représentatifs, avec la création de l’Union Régionale de Transport et logistique (URTL) Nord  et l’APACOM récoltent le fruit de leur union face à l’administration.

Recevez notre newsletter