Le Parlement européen exclut le pilotage de la libéralisation des services portuaires

Portuaire
Typography

Les pilotes, à l’issue d’un intense lobbying à Strasbourg et à Bruxelles, ont sauvé leur peau. Dans son rapport daté du 5 novembre, le député social-démocrate (SPD) allemand Knut Fleckenstein assure, au nom du comité transport du Parlement européen, que le pilotage doit être exclu du projet de règlement sur la libéralisation des services portuaires annoncé par la Commission de Bruxelles avant l’été.

 

Il préconise également que le dragage en soit exclu, comme la manutention et les services aux navires à passagers l’avaient déjà été lors de la proposition initiale de Bruxelles.

« Le rapporteur estime que le pilotage devrait également être exempté des dispositions du chapitre II du présent règlement en raison de sa grande importance pour la sécurité des opérations portuaires, écrit le rapporteur. Son organisation devra être mise en place par les États membres et il ne devrait pas être aligné avec les nouvelles règles d'accès au marché. »

Recevez notre newsletter