Dragage des ports : 3 millions de m3 de matériaux extraits

Portuaire
Typography

Le volume annuel moyen des matériaux extraits des bassins et chenaux d'accès des ports, toute nature confondue, est de l'ordre de 3 millions de mètres cubes, indique un communiqué de l'Agence nationale des ports (ANP).

 

Sur ces quantités, le volume de sable représente plus de 70% soit de plus de 2 millions de mètres cubes en majorité extraites des ports du sud, précise l'ANP, faisant savoir que le phénomène d'ensablement affecte principalement les ports situés sur la façade atlantique et de façon plus prononcée les ports des façades centre et sud, à partir du port de Safi jusqu'à celui de Dakhla.

L'enveloppe budgétaire moyenne allouée par l'Agence aux opérations de dragage et de dévasage s'élève annuellement à 137 millions de dirhams dont plus de 60 millions de dirhams sont réservés aux ports du sud du Royaume, soit 44% de l'enveloppe globale.

Les marchés des travaux de dragage conclus par l'ANP, sous forme de marchés cadres d'une durée de trois ans, comportent des prescriptions techniques assurant leur réalisation dans les règles de l'art, principalement en ce qui concerne le mode d'exécution des travaux qui garantit le respect de l'environnement maritime par un choix concerté de la zone où les matériaux dragués seront dépotés.

Le suivi et le contrôle de ces travaux sont assurés par les équipes techniques des ports compétentes en la matière tout en s'appuyant sur des cabinets spécialisés dans les levés bathymétriques qui permettent, moyennant des outils agréés, de vérifier l'atteinte des profondeurs exigées, ajoute le communiqué.

Les ports ont toujours été des vecteurs de croissance de plusieurs secteurs tels les pêches, l'agriculture, l'énergie, l'industrie, la logistique, le tourisme...etc. Ils permettent la création d'emplois, qui sont des sources de revenus aussi bien pendant les phases de leur construction que durant celles de leur exploitation et, directement ou indirectement, accompagnent les opérateurs économiques dans leur développement et leur compétitivité.

Les ports du Royaume, répartis sur les deux façades maritimes atlantique et méditerranéenne, sont soumis, à des degrés différents, aux phénomènes d'ensablement et d'envasement respectivement au niveau des chenaux d'accès et des bassins portuaires.

L'ANP, consciente du rôle que jouent les ports du sud dans le développement économique des régions qui les abritent, ne lésine pas sur les moyens financiers et humains à allouer auxdits ports, plus précisément aux opérations de dragage de sable, bien que la majorité des ports touchés par le phénomène d'ensablement sont financièrement déficitaires.

L'Agence, de par les textes portant sa création, s'est vu confier entre autres, les missions de maintenance et d'entretien des ports dont le dragage et le dévasage des chenaux d'accès et des bassins portuaires représentent des opérations d'une importance capitale permettant de garantir les conditions de navigation à même d'assurer un accès sécurisé au port, conclut le communiqué. 

Recevez notre newsletter