L’ANP innove et place la dématérialisation au service du développement durable

Portuaire
Typography

L’Agence Nationale des Ports (ANP) poursuit une politique continue en faveur du développement durable et des performances environnementales ; la lutte contre la pollution de l’environnement portuaire et les « Opérations plages propres » successives en sont des illustrations.

 

D’autres initiatives, à caractère plus technique y participent également, en contribuant à réduire de manière décisive la consommation de papier, une des causes premières de la déforestation. On citera le projet Portnet, aujourd’hui opérationnel, qui comporte un volet substantiel d’optimisation et de dématérialisation documentaire des échanges entre les différents acteurs portuaires, source de productivité et de qualité des services.

Toujours dans le cadre de cette démarche écologique et citoyenne, l’ANP s’est engagée dans une démarche de simplification, d’optimisation et de dématérialisation de ses processus internes ; le « port sans papier » est un des axes retenus, avec pour support les outils de collaboration en ligne et le courrier électronique, en lieu et place des fax, courriers physiques et télécopies. En parallèle, les moyens de production, d’émission et de stockage sécurisés de documents au format électronique ont été mis en place.

Les conséquences bénéfiques d’une telle politique sont nombreuses, directes et indirectes. 
Le « transport » électronique ne pollue pas, réduisant d’autant l’empreinte carbone ; l’instantanéité de l’échange de l’information participe avantageusement à la promotion des services en lignes pour les citoyens et les professionnels ; et surtout, la consommation annuelle de papier par collaborateur se voit réduite, alors qu’elle est encore aujourd’hui en moyenne de 75 kg par personne, l’équivalent de deux arbres. Par cette initiative, l’ANP confirme la constance de son engagement citoyen et de sa modernité.

Recevez notre newsletter