Port de Casablanca : Polémique autour d’un marché de l’ANP

Portuaire
Typography

Un projet de bâtiment communautaire de 25 étages

 

Coût global: 170 millions de DH

Le cabinet retenu contesté par l’Ordre des architectes

Le projet d’une tour de 25 étages à l’entrée du port de Casablanca est au coeur d’une vive polémique. Ce marché, qui vient d’être remporté par un cabinet d’architectes de la place, suscite l’ire des professionnels. L’Ordre national des architectes conteste en effet l’attribution de ce projet à un groupement d’architectes comprenant des étrangers, non autorisés à exercer et non inscrits à l’Ordre.

C’est le groupement Mohamed Ghaiti-Laborie Jean Pierre & Laborie Philippe qui a été retenu à l’issue d’un concours architectural pour la construction d’un immeuble communautaire au port de Casablanca, lancé par l’Agence nationale des ports (ANP).

«L’ANP est un établissement public tenu de respecter le décret de passation des marchés publics n°2-12-349 stipulant que seuls les architectes autorisés et inscrits au tableau de l’Ordre national des architectes  peuvent soumissionner et être attributaires de contrats de prestations», martèle Abdelouahed Mountassir, président du Conseil national de l’Ordre des architectes dans un courrier adressé jeudi 2 avril à Nadia Laraki, DG de l’ANP. En outre, la loi 16/89 interdit explicitement l’exercice de la profession à toute personne non inscrite au tableau de l’Ordre

Pour sa part, Nadia Laraki n’a pas manqué de riposter que l’article 17 de la loi 16/89 «n’interdit pas la participation d’architectes étrangers à des commandes publiques». En plus, lors de la réunion d’information tenue à l’intention des concurrents, il a été précisé qu’un architecte marocain peut s’associer avec des cabinets étrangers dans le cadre d’un groupement à condition que le mandataire soit Marocain.

«L’architecte marocain mandaté est épaulé par des architectes étrangers. C’est le cas de plusieurs grands projets au niveau national», ajoute Mohammed El Youssefi,  directeur des infrastructures et d’exploitation régionale à l’ANP.

Selon El Youssefi, un représentant du Conseil régional des architectes du centre fait partie des membres du jury désigné pour ce projet, et a participé à la séance de levée de l’anonymat durant laquelle les identités des candidats ont été dévoilées, sans qu’aucune réserve ou objection de quelque nature ne soit émise.

A signaler qu’une trentaine de cabinets ont participé à ce concours de conception d’une tour de 25 étages, qui s’étendra sur une superficie de 3.139 m2. Le terrain qui accueillera le nouveau building est sis à l’entrée du port (à côté de la gare Casa-Port et du siège de la Marine marchande).

Ce projet, dont le coût global s’élève à 170 millions de DH, rentre dans le cadre du projet Wessal. Il accueillera toutes les administrations présentes sur la zone portuaire (administration régionale de l’ANP, Marsa Maroc, banques…). En revanche, la direction générale de l’ANP restera à Sidi Maârouf.

http://mobile.leconomiste.com/article/969786-port-de-casablancapolemique-autour-d-un-marche-de-l-anp

Recevez notre newsletter