Grande valse attendu à la tête du portuaire

Portuaire
Typography

L'année 2016 serait-elle l'année du grand changement dans le secteur portuaire au Maroc? En tout cas, la conjoncture s'y prête naturellement au niveau de TMSA, Marsa Maroc, Nador West Med et même l'ANP.

Ainsi, au sein de l'autorité portuaire de Tanger Med, après le départ d'Ahmed Ammor qui a rejoint le groupe Alliances, le poste stratégique de président de directoire de TMSA est toujours vacant alors que c'est la véritable fonction décisionnelle au sein de l'autorité portuaire.

Pour Marsa Maroc, le président du directoire Mohamed Abdeljalil a quant à lui battu un record de longévité et entame sa dixième année de mandat à la tête de l'entreprise publique qui se prépare toujours pour une privatisation qui est annoncée sans jamais être réalisée.

Mohamed Jamal Benjelloun directeur de la société Nador West Med, risque lui de payer le prix de son échec dans la gestion du Mégaprojet, celui-ci accuse en effet des retards de réalisation et un manque d'ambition par rapport à la vision Royale.

Nadia Laraki qui a été reconduite dans ses fonctions à la tête de l'ANP, pourrait dans le cadre d'une opération de chaises musicales, constituer un recours pour la conduite d'un grand projet portuaire dans le nord du Royaume au vu de son expérience dans le secteur.

Recevez notre newsletter