Les professionnels appellent à une version 2.0 de PORTNET

Portuaire
Typography

Le guichet unique « c’est complexe », il a aussi ses incohérences. Autant dire que sa mise en œuvre présente un défi rée pour les différents acteurs publics et privés du commerce extérieur.

La conférence sur les guichets uniques qui se tient à Marrakech a réuni justement ces derniers pour débattre du sujet.

Ainsi, lors d’une session consacrée au thème : les guichets uniques menaces ou opportunités pour les métiers d’intermédiation ? Les différents operateurs de la chaine logistique internationale représentant les Freight Forwarders, Agents Maritimes, Transitaires représentés par leurs associations nationales et internationales, notamment FIATA, AFFM, FONASBA, APRAM et ATADM, ont convenu qu’une véritable exigence s’installe en vue de mener une véritable révolution culturelle pour accompagner la mise en œuvre du guichet unique.

Dans ce cadre, il a été recommandé de penser en premier lieu « à éliminer les barrières d’échanges à l’intérieur même du pays », souligne un participant. À cela s’ajoute le défi de la transparence qu’induit le guichet unique ce qui provoque souvent une résistance au changement.

Mais, si le projet du guichet unique n’est pas sans succès, le besoin d’évoluer vers une nouvelle version améliorée 2.0 se fait de plus en plus sentir.

À titre d’exemple, l’entreprise logistique est placée dans la dernière chaine de décision selon M. Tazi Younes, General Manager à l’agence marocaine de Développement de la Logistique. Il appelle ainsi à redimensionner l’activité logistique.

D’autre part, selon la présidente de la commission IT de FIATA «  l’intermédiation  est vue de façon péjorative mais, elle joue plusieurs rôles importants. En tant que Freight Forwraders par exemple, Nous transportons non seulement les marchandises, mais aussi les flux de données et d’informations. »

Il a été question dans ce sens, de l’accompagnement des organisations  professionnelles dans ce mouvement de transition. FIATA symbolise cette orientation à travers  la formation. M. Rachid Tahiri, président de l’AFFM a indiqué dans ce sens, que son association en collaboration avec FIATA sont entrain de dispenser une formation des formateurs pour accompagner la mise de leurs membres.

Recevez notre newsletter