Bolloré disqualifié pour la concession du port de Douala après 15 ans d'exploitation

Portuaire
Typography

Le groupe français Bolloré va perdre fin 2019 la concession du terminal à conteneurs du port de Douala (Cameroun), le plus grand port d'Afrique centrale, après 15 ans d'exploitation, selon un communiqué de ce port obtenu mercredi par l'AFP.

Dans un texte signé mardi, le directeur général du port de Douala, Cyrus Ngo'o, a rendu publique la liste de cinq entreprises pré-sélectionnées pour reprendre la concession du terminal à conteneurs de ce port.

Le nom de la Douala International Terminal (DIT), filiale du groupe Bolloré qui exploite depuis 2005 le terminal à conteneurs, n'y figure pas.

Le nouveau concessionnaire du terminal à conteneurs du port de Douala sera choisi parmi les cinq pré-sélectionnés, a confirmé mardi à l'AFP un responsable du port de Douala.

La concession attribuée au groupe français au port de Douala s'achève fin 2019.

Le port de Douala est le plus grand port d'Afrique centrale, où il est l'une des principales portes d'entrée de marchandises pour le Tchad et la Centrafrique, deux pays enclavés voisins du Cameroun.

Très présent en Afrique en y gérant pas moins de dix-sept ports, Bolloré a récemment décroché la concession du nouveau port de Kribi, ville balnéaire du sud du Cameroun.

Recevez notre newsletter