Entraînement d'officiers de la Marine Royale à bord de sous-marins portugais

Marine Militaire
Typography

Le Maroc serait en passe d’acquérir des sous-marins où ses officiers s’entraînent intensément, affirme le ministre de la Défense portugais. Il semble même se projeter dans l’avenir, comme si l’achat de ces submersibles était déjà confirmé auprès de notre voisin lusophone.

 Le ministre de la Défense portugais, Joao Gomes Cravinho, a déclaré l'intérêt du Maroc par le développement de ses capacités maritimes et sous-marines. Il a ainsi révélé que des équipages marocains effectuaient des entraînements intenses à bord de sous-marins portugais (Arpao et Tridente).

Dans une déclaration à l’agence de presse portugaise (LUSA), le ministre portugais a indiqué que le Maroc était en passe d’acquérir des sous-marins. Il est donc normal, ajoute-t-il, que ce pays ait besoin de savoir comment fonctionnent la marine et les sous-marins des pays voisins et amis. D’autant que les sous-marins marocains, poursuit le ministre Cravinho, seront déployés dans les mêmes zones où se trouvent leurs homologues portugais.

Et donc, il est très important que les équipages des deux pays se connaissent mutuellement et échangent les informations entre eux.

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte, dans son édition du mardi 16 juillet, que le ministre de la défense portugais a reçu, vendredi dernier, Abdelatif Loudiyi, le ministre délégué chargé de l’administration de la défense nationale. La rencontre, qui a eu lieu dans la forteresse São julião da barra, a duré près d’une heure au cours de laquelle le ministre marocain a visité la base navale Lisbon et son commandement principal. La délégation marocaine a par ailleurs visité le chantier «Alfeite», le célèbre bassin où sont construits les navires militaires portugais. Un chantier qui entretient un partenariat avec le Maroc en matière d’entretien et qui pourrait se développer par un transfert de technologie. La grande expérience du Portugal dans le domaine des sous-marins et les bonnes relations qui unissent les deux pays sont un atout majeur pour passer à l’étape supérieure.

Le ministre portugais a déclaré que le domaine maritime était important dans la coopération entre les deux pays, rappelant que ces relations sont très anciennes. D’autant, ajoute le ministre, que le Portugal et le Maroc partagent des frontières maritimes très étendues et les mêmes préoccupations dans la gestion de l’espace aérien et maritime atlantique. Une coopération qui s'étend aux relations avec l’Europe et l’Afrique, ainsi qu’à la gestion du flux migratoire et à la lutte contre le terrorisme. L’intérêt manifesté aux sous-marins portugais comme, auparavant, à ceux russes et grecs, a été précédé par le renforcement de la capacité des forces maritimes du Maroc à travers l’achat de frégates FREMM et Sigma, la construction de la base navale de Ksar Sghir et les manœuvres navales conjointes avec les pays amis.