La baisse des recettes douanières pèse lourdement sur le déficit budgétaire du Maroc

Science
Typography

Le Trésor général du Maroc (TGR) a révélé que le déficit budgétaire du pays a atteint 43,5 milliards de dirhams (4,7 milliards de dollars) à la fin du mois d'août.

Ce chiffre représente une diminution par rapport au mois d'août de l'année dernière, où le Maroc avait enregistré un déficit budgétaire de 33,8 milliards de dirhams (3,6 milliards de dollars).

TGR a annoncé ce déficit dans son bulletin mensuel détaillant les statistiques des finances publiques pour le mois d'août.

Le bulletin a également fait état d'un solde positif de 3,6 milliards de dirhams (392,7 millions de dollars) généré par les comptes spéciaux du Trésor et les services publics gérés de manière autonome. En revanche, le mois d'août 2019 a enregistré un solde positif de 5,6 milliards de MAD (611 millions de dollars).

Frais

TGR a décrit quatre charges majeures qui ont caractérisé le déficit budgétaire du Maroc en août.

Les recettes douanières nettes ont diminué de 12,5 % en raison de remboursements d'impôts de 67 millions de dirhams (7,3 millions de dollars) en août 2020, contre 49 millions de dirhams (5,3 millions de dollars) en août 2019.

Les remboursements d'impôts comprennent les droits de douane, qui ont diminué de 5,3 % depuis août 2019, la taxe sur la valeur ajoutée à l'importation (-12,2 %) et la taxe sur la consommation intérieure (-17,5 %).

En plus des recettes douanières, le bulletin a montré une baisse de 6,2 % de la taxe sur la consommation intérieure de tabacs manufacturés.

En ce qui concerne les recettes fiscales intérieures nettes, le TGR a enregistré une baisse de 5,3 %, compte tenu des remboursements, des réductions d'impôts et des remboursements.

L'impôt sur les sociétés a enregistré un déficit de 0,6 %, en raison de remboursements de 366 millions de dirhams (39 millions de dollars) contre 217 millions de dirhams (23 millions de dollars) en août 2019.

L'impôt sur le revenu a enregistré un déficit de 6,4 %, en raison de restitutions de 68 millions de dirhams (7,4 millions de dollars) contre 55 millions de dirhams (6,0 millions de dollars) l'année précédente.

En outre, la Direction des dépenses de personnel (DDP) du Maroc, une filiale de TGR, a révélé que les ressources de l'impôt sur le revenu ont diminué de 2,4 %.

La contribution de solidarité sociale en août 2020 a augmenté de 5,6 % par rapport à août 2019.

La taxe intérieure sur la valeur ajoutée (TVA) a également enregistré une augmentation de 2,7 %. La TGR a noté qu'à la fin de décembre 2019, les arriérés de remboursement de la TVA s'élevaient à 41,2 milliards de dirhams (4,4 milliards de dollars).

Dans le même temps, les recettes fiscales intérieures nettes, y compris les droits d'enregistrement et de timbre, ont diminué de 21,3 %.

Dépenses

TGR a également décrit quatre dépenses majeures qui ont marqué le déficit budgétaire du Maroc à la fin du mois d'août.

Les dépenses comprennent un taux d'exécution global de 60 % et un taux d'émission sur les exécutions de 86 %. En août 2019, ces mêmes taux s'élevaient respectivement à 61 % et 83 %.

En outre, les dépenses ordinaires ont augmenté de 2,3 %, en raison d'une hausse de 7,9 % des dépenses en biens et services.

En ce qui concerne les dépenses d'investissement, le bulletin a noté une hausse de 9,8% à la fin août 2020, s'élevant à 40,6 milliards de dirhams (4,4 milliards de dollars). En août 2019, les dépenses d'investissement ont atteint 44,6 milliards de dirhams (4,8 milliards de dollars).

Cette augmentation est due à une hausse de 36,5 % des dépenses en charges communes et à une baisse de 8,9 % des dépenses des ministères.