Après le rapport accablant de l’Agence Européenne de la Sécurité Maritime, Boulif se rend au siège de l'OMI pour sauver la situation

Mr Mohamed Najib Boulif, secrétaire d'État auprès du Ministre de l'Équipement, des Transports, de la Logistique et de l’Eau, s'est rendu jeudi 12 septembre au siège de l'Organisation maritime internationale (OMI) pour représenter le Maroc lors d'une réunion avec cette organisation à Londres.

Le secrétaire d'Etat a profité de cette occasion pour avoir des entretiens avec le secrétaire général de l’OMI Mr KI Taki Lim et au cours des lesquelles les parties ont échangés sur les moyens de renforcer leur coopération dans les domaines de la sécurité et la sûreté maritimes et la lutte contre la pollution.

La réunion s'inscrivait également dans le cadre de la promotion de la candidature du Maroc pour renouveler son mandat comme membre du comité exécutif de l’organisation et dont les élections se tiendront cette année, des sources ont confirmé que la réunion avait pour but également d'atténuer l'impact négatif du dernier rapport sur la sécurité maritime sur le Maroc et qui a été rédigé par des experts européens et un expert de l'OMI et qui avait révélé de graves manquements au niveau du dispositif institutionnel et réglementaire de l'autorité maritime du Royaume.

Pour rappel, une équipe de l’Agence européenne pour la sécurité maritime et un auditeur principal expérimenté de l’Organisation maritime internationale (OMI) ont effectué un audit préparatoire au Maroc dans le cadre du système d’audit des États membres de l’OMI (IMSAS).

L’objectif était d’aider l’administration maritime marocaine à préparer l’audit de l’OMI qui sera réalisé en 2022. L’activité s’est déroulée du 18 au 22 mars dans le cadre du programme SAFEMED IV financé par l’UE. L’audit préparatoire s’est déroulé dans les locaux de la direction de la marine marchande à Casablanca.

L’Agence européenne pour la sécurité maritime (AESM) met en œuvre SAFEMED IV, un projet d’assistance technique qui rassemble des acteurs nationaux, européens et internationaux dans le but de relever les normes de sureté, de sécurité et de protection de l’environnement marin en mer Méditerranée, dans le cadre du Plan d’Action régional pour les transports 2014-2020 de l’UpM.

Recevez notre newsletter