Les transactions commerciales du Maroc avec le reste du monde, après quatre années ininterrompues de croissance, ont totalisé 685,1 milliards de dirhams (MMDH) en 2020 contre 775,4 MMDH en 2019, soit un repli de 11,7% sous l’effet de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), indique l’Office des changes.

Donner un nouvel élan au partenariat Maroc-Union européenne.

L'Association des exportateurs marocains (ASMEX) a reçu mardi 6 juillet l'ambassadeur de l'Union européenne au Maroc, Claudia Wiedey, pour lui faire part des attentes et recommandations des exportateurs marocains, et pour initier un partenariat efficace et constructif en vue de développer une politique commerciale ouverte, durable et équilibrée entre le Royaume du Maroc et l'Union européenne.

Les pays en développement ont libéralisé leurs échanges depuis la fin des années 1980. La création de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en 1995 et la prolifération ultérieure des accords de libre-échange (ALE) ont renforcé cette tendance. En conséquence, les taux tarifaires appliqués ont diminué de 66 % depuis 1996. Toutefois, cette libéralisation tarifaire ne s'est pas toujours traduite par une diminution de la protection commerciale dans les pays en développement. L'une des principales raisons en est que la baisse des droits de douane s'est généralement accompagnée d'une augmentation des mesures non tarifaires (MNT), telles que les politiques et les réglementations qui limitent les importations.