Une étude du Ministère de l’Economie et des Finances fait un diagnostic du transport maritime des marchandises dans la façade atlantique de l’Afrique - du Maroc au Nigéria -

Marine Marchande
Typography

La quête d’une intégration régionale et internationale de l’Afrique a amené les pays du continent à mettre en place des programmes et des stratégies visant à assoir les jalons d’une Afrique développée et intégrée, où les populations et les économies africaines tirent pleinement profit des gisements d’opportunités dont regorge le continent.

 

C’est ce dont témoigne la création récente de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECA), qui a pour ambition d’édifier un espace intégré de création de richesse, permettant autant de mobiliser les complémentarités intra-africaines que d’améliorer substantiellement l’insertion du continent dans le système mondialisé.

Néanmoins, cette ambition se heurte à plusieurs obstacles dont principalement le déficit patent en matière d’infrastructures de transport, qui demeurent, malgré les efforts consentis, le parent pauvre de l’intégration économique en Afrique.

En effet, l’amélioration de l’interconnectivité des pays africains par des réseaux routiers et ferroviaires améliorerait l’intégration régionale de l’Afrique en favorisant la circulation des personnes et des marchandises dans et entre les pays africains.

Le développement du transport maritime, appuierait le processus de transformation et de restructuration de l’économie africaine pour une meilleure insertion dans les chaînes de valeur mondiales.

Certes, le transport maritime est le moteur principal du commerce mondial puisque plus de 80% des échanges commerciaux se fait par voie maritime. La contribution de l’Afrique au commerce maritime demeure faible, soit 5,7% du trafic maritime mondial en 2017.

Cette part est sans commune mesure avec les atouts distinctifs de l’Afrique, avec un littoral donnant accès à trois façades maritimes (atlantique, indienne, et méditerranéenne), regroupant 38 pays (soit plus de 70% des pays du continent).

Pour cerner les contours de la problématique du transport maritime, en tant que levier de développement et d’intégration régionale et internationale en Afrique, le présent Policy Africa dresse un panorama d’ensemble sur le transport maritime des pays de la façade atlantique de l’Afrique de l’Ouest allant -du Maroc au Nigéria- (FAAMAN).

Il vise, en particulier, à mettre en exergue les principales caractéristiques du trafic maritime au sein de cette zone, moyennant une analyse comparative de la performance portuaire et maritime. Sur la base des enseignements déduits, ce Policy Africa a permis d’esquisser quelques pistes de réflexion en termes d’approches rénovées de coopération à promouvoir par les pays de FAAMAN, en vue de leur permettre de densifier leurs échanges commerciaux par voie maritime et en faire un levier d’accélération de l’intégration économique régionale et continentale.

Telécharger l'etude: cliquez ici