Le BPC TONNERRE en escale au port de Casablanca

Marine Militaire
Typography

altAprès la Côte d’ivoire, le Sénégal,  le Maroc accueille en escale au port de Casablanca, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) «Tonnerre» de la Marine Nationale Française, depuis mercredi, pour des exercices avec la Marine Royale  jusqu’au 27 mai.

Au cours de cette escale, le capitaine de vaisseau Jean-François Quérat, commandant du «Tonnerre», effectuera des visites de courtoisie auprès des autorités civiles et militaires du Royaume. Trois marins de la Marine Royale ont embarqué à bord de l’unité, pour y effectuer un stage de perfectionnement qui s’inscrit dans le cadre d’un programme de familiarisation avec des équipements similaires  qui seront installés à bord de la frégate multi-missions (FREMM) en cours de construction dans les chantiers de DCNS en France.

Cette escale du BPC «Tonnerre» sera également pour effectuer des exercices en communs en mer. Admis au service actif en 2007, jaugeant plus de 21 000 tonnes et aux dimensions impressionnantes, le BPC «Tonnerre» est avant tout un bâtiment de gestion de crise, capable d’être projeté loin et longtemps. C’est un porte-hélicoptères d’assaut, mais c’est aussi un navire amphibie, un navire-hôpital et enfin un bâtiment de commandement pour l’état-major d’un groupe naval. «Tonnerre» peut embarquer jusqu’à 16 hélicoptères NH90 ou Tigre. C’est aussi un navire amphibie, capable d’exécuter une opération aéromobile à partir de la mer, en vue, par exemple, d’une évacuation de ressortissants, ou pour effectuer le transport et le débarquement d’un escadron de 40 chars Leclerc. Le bâtiment de projection et de commandement (BPC) «Tonnerre» est également un navire-hôpital de plus de 50 lits. Enfin, il peut servir de bâtiment de commandement pour l’état-major d’un groupe naval.

Après Casablanca, le bâtiment retrouvera au début du mois de juin Toulon, son port d’attache.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet