USA: des sénateurs s'inquiètent de la vente d'un navire français à Moscou

Marine Militaire
Typography

WASHINGTON, 22 déc 2009 (AFP) - Six sénateurs républicains américains ont écrit une lettre à l'ambassadeur de France la semaine dernière pour exprimer leurs "inquiétudes" concernant le projet de vente par la France à Moscou d'un puissant navire de guerre de type Mistral, a-t-on indiqué mardi au Sénat.

"L'intention annoncée par la Russie de déployer le Mistral dans des eaux proches des côtes de pays de l'Otan a soulevé des inquiétudes auprès de plusieurs membres", écrivent les sénateurs dans la lettre adressée vendredi à l'ambassadeur Pierre Vimont.

Les sénateurs ont souligné qu'un responsable de la marine russe avait indiqué récemment qu'avec le Mistral, les troupes russes auraient pu accomplir en 40 minutes ce qu'elles ont mis 26 heures à faire en août 2008 lors du conflit avec la Géorgie.Interrogé par l'AFP, le sénateur Jon Kyl, l'un des signataires de la lettre, a jugé le projet de vente "problématique et gênant".

Par ailleurs, le sénateur Kyl et ses collègues Tom Coburn, John McCain, James Risch, Sam Brownback et Roger Wicker ajoutent que la Russie continue de violer l'accord de cessez-le-feu avec la Géorgie négocié par la France en 2008.

De son côté, un porte-parole de l'ambassade de France à Washington a assuré à l'AFP mardi: "Nous traitons ce genre de dossier dans un esprit de responsabilité. Il y a des procédures en France de contrôle des exportations d'armement". "Nous ne considérons pas que ce projet constitue une menace pour l'Alliance atlantique", a-t-il ajouté en précisant que l'ambassade a adressé lundi une réponse au sénateurs.

La semaine dernière, des élus républicains de la Chambre des représentants ont déposé un projet de résolution désapprouvant la vente d'armes à la Russie par les pays de l'Otan.

Le projet de résolution exprime la position de la Chambre des représentants selon laquelle "la France et les autres Etats membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique-nord (Otan) et l'Union européenne devraient renoncer à vendre des systèmes d'armement majeurs à la Fédération de Russie".
Le texte stipule notamment que la vente de telles armes à Moscou n'est "pas convenable" eu égard aux violations des droits de l'homme en Russie.
Aucun projet de résolution similaire n'est envisagé à ce jour au Sénat.

Le navire de guerre de type Mistral est un bâtiment de projection et de commandement pouvant transporter jusqu'à 900 soldats, des hélicoptères et des chars d'assaut.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet