DCNS poursuit les essais en mer de la frégate multimissions FREMM destinée à la Marine Royale du Maroc

Marine Militaire
Typography

La FREMM, frégate multimissions destinée à la Marine Royale du Maroc poursuit ses essais en mer. Au cours du mois de juin, DCNS a effectué une nouvelle série d’essais en mer afin de tester les performances du système de combat de cette FREMM avant sa livraison au Royaume du Maroc à la fin de l’année 2013.

 

Cette série d’essais au large des côtes bretonnes vient de s’achever avec succès. L’équipage et les spécialistes DCNS avaient comme objectif de vérifier les performances des principaux senseurs du système de combat.

Les équipes à bord ont joué des scenarii opérationnels : le but était de collecter les informations délivrées par les différents senseurs et de vérifier que les analyses et présentations s’effectuent de façon cohérente, comme lors des simulations à terre. Parmi les nombreux tests, figuraient des séquences d’engagement de missiles antiaériens ASTER et de missiles antinavires Mer-Mer 40, des essais de la conduite de tir avec le canon de 76 mm et des tests du radar multifonctions MFR. Lors de ses essais, la frégate a mis en place des contrôles d’approches d’hélicoptères et des mises à l’eau des différents engins remorqués.

« Cette troisième période d’essais à la mer était une phase primordiale du programme : elle se concentrait sur le système de combat du navire. Concrètement, les équipes ont éprouvé l’ensemble des logiciels et équipements qui permettent aux FREMM de figurer parmi les frégates les plus polyvalentes et les plus abouties au monde », souligne Gilles Raybaud, directeur du programme FREMM Maroc.

Durant cette période d’essais en mer, une partie du futur équipage marocain était à bord pour une phase de familiarisation avec la conduite du navire. En binôme avec l’équipage de la Marine nationale, ils ont participé à de multiples activités telles que le quart à la passerelle et à la machine, des entraînements à la sécurité, ainsi que des manœuvres du bâtiment. Le futur équipage de la Marine Royale du Maroc avait auparavant suivi, au sein des sites DCNS de Lorient et du Mourillon, une formation sur des simulateurs afin de bien se préparer à l’appropriation des systèmes de conduite des frégates FREMM.

L’Inspecteur de la Marine Royale du Maroc, le Vice-Amiral Laghmari, a embarqué à bord de la future FREMM Mohammed VI. Il a tenu tout particulièrement à rencontrer les membres d’équipage de la Marine Royale Marocaine afin de les féliciter et de les motiver à poursuivre la prise en main du navire jusqu’à sa livraison. Il s’est dit très satisfait par l’état d’avancement du programme et les résultats des essais en mer.

Rappelons que la première série d’essais en mer au mois d’avril avait respecté tous ses engagements. L’objectif était de tester les performances de la propulsion et du système de navigation du navire.

Le programme FREMM : un programme majeur pour DCNS et ses partenaires.

Pour DCNS, le programme FREMM représente douze unités, soit onze pour la Marine Nationale et une pour la Marine Royale du Maroc.

Pour rappel, en novembre 2012, DCNS a livré avec succès la FREMM Aquitaine, première unité de la série des frégates multimissions FREMM.

La deuxième unité du programme sera livrée à la Marine Royale du Maroc avant la fin de l’année 2013, conformément aux accords contractuels. Le navire arborera alors son nom définitif : FREMM Mohammed VI.

DCNS mène actuellement à Lorient la construction de quatre autres frégates multimissions FREMM, à différents stades d’avancement :

  • la FREMM Normandie, troisième unité de la série, effectuera ses premiers essais en mer à la fin de l’année et sera livrée à la Marine nationale en 2014 ;
  • la FREMM Provence, actuellement assemblée en forme de construction, sera mise à flot au dernier trimestre 2013 ;
  • les cinquième et sixième frégates de la série sont en cours d’assemblage.

Caractéristiques techniques des FREMM

Fortement armées, les frégates FREMM mettent en œuvre, sous maîtrise d’œuvre DCNS, les systèmes d’armes et équipements les plus performants, tels que le radar multifonction Héraclès, le Missile de Croisière Naval, les missiles Aster et Exocet MM 40 et les torpilles MU 90.

  • Longueur hors tout : 142 mètres
  • Largeur : 20 mètres
  • Déplacement : 6 000 tonnes
  • Vitesse maximale : 27 nœuds
  • Mise en œuvre : 108 personnes (détachement hélicoptère inclus)
  • Capacité de logement : 145 hommes et femmes
  • Autonomie : 6 000 nautiques à 15 nœuds
Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet