SAR le prince Moulay Rachid préside la cérémonie de signature du document de transfert de propriété de la frégate multi-missions Mohammed VI

Marine Militaire
Typography

Brest (nord-ouest de la France)  -  SAR le prince Moulay Rachid, accompagné du ministre français de la Défense, Jean Yves Le Drian, a présidé, jeudi après-midi à Brest (nord-ouest de la France), la cérémonie de signature du document de transfert de propriété de la frégate multi-missions Mohammed VI à la Marine Royale.

 

Le transfert de propriété a été signé par le président directeur général de la Direction de construction des navires et systèmes (DCNS), Patrick Boissier et le vice-amiral Mohamed Laghmari, inspecteur de la Marine Royale.

S’exprimant à cette occasion, M. Boissier a indiqué que "la DCNS est fière d’avoir conçu et construit pour le Maroc l’une des meilleures frégates au monde", ajoutant que ce bâtiment constitue le deuxième navire d’une série de douze unités réalisées par ce groupe pour les marines française et marocaine.

Cette frégate bénéficie des mêmes innovations technologiques et industrielles que celles destinées à la Marine nationale française, a-t-il fait savoir, soulignant qu’elle compte parmi les navires les plus avancés technologiquement et le plus compétitifs du marché.

"Au-delà de ses performances exceptionnelles, la Frégate Mohammed VI revêt un caractère particulier à nos yeux, du fait que le Maroc est le premier pays après la France à avoir choisi ce type de frégate", a-t-il dit, exprimant sa fierté que la Marine royale ait choisi "ce produit flexible, modulaire et très évolutif".

"Nous sommes très sensibles à cette confiance, d’autant plus que cette frégate porte le nom de SM le Roi et est appelée à devenir le plus grand et plus puissant bâtiment de combat de la Marine royale marocaine", a poursuivi M. Boissier, notant que le partenariat relatif à cette frégate constitue une nouvelle étape dans la relation privilégiée entre la France et le Maroc.

Pour sa part, M. Le Drian a affirmé qu’"avec les frégates multi-missions, nos marines changent de siècle", ajoutant que ces navires, polyvalents et endurants, offrent avec un équipage réduit des capacités opérationnelles uniques.

Et de souligner qu'"en prenant possession de cette frégate, le Maroc écrit une nouvelle page de notre histoire commune qui va lui permettre de bénéficier des compétences technologiques et de l’expérience opérationnelle de la Marine françaises".

"C'est le premier bâtiment de cette catégorie que nous livrons à un pays ami", a-t-il fait remarquer.

Après avoir rappelé que le Royaume est depuis 2008 le premier partenaire du programme relatif à la réalisation de ce type de navires, M. Le Drian a indiqué que ce transfert de pavillon consacre l’excellence des relations entre les deux pays.

Le ministre français a, d’autre part, rappelé que le Maroc a déployé un large contingent en République Centrafricaine. "Cette contribution à la stabilisation d’un pays qui traverse une crise politique et humanitaire profonde, a-t-il relevé, démontre l’attachement du Royaume à la sécurité du continent africain".

"La France, engagée elle aussi dans cette crise, est reconnaissante au Maroc pour son appui inestimable", a-t-il dit.  

D'une longueur de 142 mètres et une largeur de 20 mètres, ce bâtiment a une capacité d'autonomie de 6.000 nautiques à 15 noeuds, une vitesse maximale de 27 noeuds, et peut déplacer jusqu'à 6.000 tonnes.

La frégate multi-missions Mohammed VI, qui compte parmi les navires les plus avancés technologiquement et les plus compétitifs du marché, se distingue notamment par son équipage réduit (108) et capacité de logement (145 hommes et femmes).

A son arrivée à la préfecture maritime de Brest, SAR le prince Moulay Rachid a été accueilli par le préfet maritime, le Vice-amiral d'escadre Jean-Pierre Labonne.

Après le salut des couleurs nationales au son des hymnes nationaux marocain et français, Son Altesse Royale a passé en revue un détachement de la Marine Nationale française qui rendait les honneurs.

Par la suite, SAR le Prince Moulay Rachid a été salué par le PDG de la Direction de construction des navires et systèmes, Patrick Boissier et la présidente de la commission de la défense à l'Assemblée Nationale française, Patricia Adam.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet