Le suivi des audits des États membres se poursuit par l'OMI

Sécurité Maritime
Typography

Le processus de suivi des audits dans le cadre du système d'audit des États membres de l'OMI se poursuit, malgré la perturbation inévitable du calendrier des audits due à la pandémie COVID-19. Ce processus est crucial car il favorise la mise en œuvre cohérente et efficace des instruments applicables de l'OMI et aide les États membres à améliorer leurs capacités en tant qu'États du pavillon, côtiers et portuaires.

Pour soutenir ce travail, une réunion virtuelle des auditeurs dans le cadre du programme d'audit des États membres de l'OMI (8 juillet) a permis d'informer les 55 auditeurs qui ont participé à la réunion des derniers développements relatifs au programme et de fournir des détails sur le processus de suivi des audits. La réunion virtuelle a facilité l'interaction des auditeurs et l'échange de vues sur cette partie du processus d'audit, et a donné un premier aperçu des futures approches de collaboration pour la réalisation du programme d'audit.

À l'issue des audits, un plan de mesures correctives est élaboré par les États audités. Le processus de suivi consiste, dans un premier temps, à évaluer les informations et les éléments probants fournis par les États audités, au moyen d'un rapport spécifique contenant des commentaires relatifs à l'état d'avancement de la mise en œuvre de leurs plans de mesures correctives.  Sur la base de ces évaluations, un audit documentaire sera réalisé, dans la mesure du possible, dans le but de vérifier la mise en œuvre des plans de mesures correctives convenus après les audits initiaux. Ce processus de suivi d'audit actuel concerne les 19 audits réalisés en 2016 et 22 en 2017.

À ce jour, 76 audits d'États membres ont été réalisés dans le cadre du programme, jusqu'en mars 2020. D'autres audits initialement prévus pour 2020 sont reprogrammés et déplacés en 2021.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir