Davantage d'États doivent agir sur les changements d'équipage, déclare le Secrétaire général de l'OMI

Sécurité Maritime
Typography

Le secrétaire général de l'OMI, Kitack Lim, a invité les États membres à s'engager à rapatrier plus de 200 000 marins après des mois passés à bord de navires au-delà de leur contrat initial.

Un nombre similaire de marins attendent de rejoindre les navires. M. Lim a lancé cet appel dans une lettre circulaire publiée pour diffuser les engagements pris par les gouvernements dans une déclaration commune publiée à la suite d'un sommet convoqué par le Royaume-Uni sur les changements d'équipage (pour en savoir plus, cliquez ici).

 Les engagements pris dans la déclaration commune comprennent : la désignation des marins comme travailleurs clés ; l'acceptation des documents d'identité des marins comme preuve de leur statut de travailleur clé ; la mise en œuvre des protocoles approuvés par l'industrie pour garantir la sécurité des changements d'équipage des navires ; la révision des restrictions nationales de quarantaine ; et l'amélioration de l'accès, dès que possible, aux vols commerciaux à destination et en provenance des principaux pays d'origine des marins.

 Le secrétaire général Lim a exhorté les États membres à s'engager à respecter les principes énoncés dans la déclaration commune et à la diffuser largement auprès de toutes les parties concernées. Il a invité les États membres qui souhaitent signer la déclaration à prendre contact avec le gouvernement du Royaume-Uni.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir