La marine marocaine en pourparlers avec la Turquie pour acquérir des navires militaires

Sécurité Maritime
Typography

La marine royale marocaine est en pourparlers avec le constructeur naval turc Ares Shipyard pour acheter 15 navires, dont 10 ARES 35 FPB et 5 ARES 80 SAT, afin de renforcer la lutte des garde-côtes du royaume contre l'immigration clandestine.

Selon Tactical Report, les discussions sont en cours, mais le média n'a pas révélé la valeur de l'accord sur la table.

Selon le constructeur naval turc, l'ARES 35 FPB est une plate-forme éprouvée, dotée d'une capacité de vitesse exceptionnelle supérieure à 35 nœuds et de caractéristiques de tenue en mer conformes aux conditions environnementales difficiles. Le navire a une longueur totale de 11,90 m et peut naviguer jusqu'à 35 nœuds.

L'ARES 80 SAT, quant à lui, est conçu et aménagé pour l'insertion et l'extraction des forces spéciales, ainsi que pour les missions d'attaque rapide, de surveillance et de patrouille.

"L'engin est équipé d'un système d'armement naval télécommandé auto-stabilisé afin de fournir une puissance de feu polyvalente qui peut être adaptée à une grande variété de scénarios potentiels. Le navire dispose d'une suite d'équipements de communications navales, de capteurs électro-optiques (E/O) et d'un radar naval à bande X. Il est équipé d'un bateau RHIB pour une capacité multi-mission telle que l'abordage et l'interception", a déclaré la société sur son site Web.

Long de 24,10 m, l'ARES 80 SAT peut naviguer jusqu'à 45 nœuds. Selon l'armée marocaine, ces navires, comme le rapporte le site d'information Le360.ma, permettront au royaume de renforcer la surveillance de ses frontières côtières et de traquer les réseaux de migration illégale. Le partenariat militaire et sécuritaire entre le pays d'Afrique du Nord et la Turquie s'est intensifié au cours des dernières années et des derniers mois.

Le mois dernier, la Turquie a commencé la livraison de 13 drones militaires Bayraktar TB-2 au Maroc.