Le ministre espagnol de l'Agriculture exhorte les eurodéputés à voter en faveur de l'accord de pêche Maroc-UE

Pêche
Typography

Le ministre espagnol de l'Agriculture, de l'Alimentation et de l'Environnement, Miguel Arias Canete, a appelé les eurodéputés à faire preuve de conscience et à voter en faveur d'un nouvel accord de pêche entre l'Union européenne (UE) et le Maroc, estimant que «plusieurs familles en ont besoin».

Dans une déclaration à la presse faite vendredi à Cadix (sud de l'Espagne) et reprise samedi par des médias locaux, le responsable espagnol a fait état d'avancée dans les négociations sur l'accord avec Rabat, en appelant à la conscience des députés européens qu'il a exhortés à voter, lors du prochain round qui sera «imminent», en faveur de ce protocole dont «de nombreuses familles ont besoin».

Canete a indiqué que les conditions techniques de l'accord sont «presque bouclées», ajoutant avoir fait part à la commissaire européenne à la Pêche, Maria Damanaki, et à son homologue marocain, Aziz Akhannouch, de la nécessité de conclure «avec urgence» cet accord.

Le ministre espagnol a, à cette occasion, jugé nécessaire «de ne pas répéter ce qui s'était passé au Parlement européen», en allusion au rejet, en 2011 par cette institution, de la prorogation de l'accord de pêche Maroc-UE, ce qui a généré, a-t-il dit, des «difficultés» pour beaucoup de familles.

Le protocole de pêche Maroc-UE, dont le Parlement européen a rejeté la prorogation le 14 décembre 2011, concédait 119 licences de pêche à la flotte européenne, en majorité espagnole, surtout aux Iles Canaries, en Andalousie et à Galice.

Un 5e round de négociations Maroc-UE, visant la conclusion d'un nouveau protocole de partenariat dans le secteur de la pêche, s'était tenu les 11 et 12 février 2013 à Rabat.

Lors des précédents rounds de négociations, les experts marocains et européens ont convenu que le nouveau protocole de partenariat dans le secteur de la pêche doit impérativement garantir la préservation et l'exploitation durable et responsable des ressources halieutiques nationales.

Ils se sont également mis d'accord sur l'importance de prendre en compte les intérêts nationaux du Maroc et des professionnels du secteur et de faire en sorte que le nouvel accord contribue d'une manière significative au développement et à la modernisation de la filière de la pêche marocaine.

You might like also

M. Akhannouch met en avant à Oslo la gestion durable du secteur halieutique au Maroc
Oslo – Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des Eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a mis en avant, mercredi à Oslo, l’approche marocaine de gestion durable du secteur halieutique et les efforts du Royaume en matière de lutte contre le changement climatique. …
14 Days ago
La BERD et la FENIP pour une meilleure valorisation des produits de la mer
La Banque Européenne pour le Reconstruction et le Développement (BERD) et la Fédération Nationale des Industries de Transformation de la Pêche (FENIP) organiseront en partenariat avec l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) un meeting à Agadir, le jeudi 26 septembre, sous le thème « La valorisation et la transformation des produits …
58 Days ago
Pêche côtière et artisanale : hausse de 9% des débarquements à fin juillet
Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint 724.350 tonnes (T) au titre des sept premiers mois de cette année, en croissance de 9% par rapport à la même période un an auparavant, selon l’Office national des pêches (ONP). …
77 Days ago
13éme Session du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture à Agadir
L’ANDA poursuit sa mission d’accompagnement des projets aquacoles et d’appui aux investisseurs pour la concrétisation de leurs projets. …
88 Days ago
Recevez notre newsletter