Maroc - UE : un nouvel accord de pêche

Pêche
Typography

Le nouveau protocole de Pêche liant le Maroc et l'Union européenne (UE) a été paraphé, mercredi à Rabat, par Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime et Maria Damanaki, Commissaire européenne en charge des Affaires maritimes et de la Pêche.

Les deux parties ont ainsi réussi au terme du sixième round de négociations, tenu les 18 et 19 juillet 2013 à Rabat, à parvenir à un accord dans le respect des principes généraux ayant guidé les négociations, à savoir l'exploitation durable des ressources, la fixation de la contrepartie financière sur la base des possibilités de pêche qui seront convenues et une gouvernance renforcée, indique un communiqué du ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime.

Conclu pour une durée de quatre ans, ce protocole entrera en vigueur dès accomplissement des procédures internes respectives nécessaires, notamment son approbation par les parlements marocain et européen.

Le nouveau protocole prévoit 6 catégories de pêche avec une réduction des possibilités de pêches par rapport à l'ancien protocole en autorisant 126 navires européens contre 137 dans le cadre de l'ancien protocole.

La contrepartie financière totale annuelle estimée du protocole se chiffre à 40 millions d'euros dont 14 millions dédiés à la poursuite de la mise en uvre du Plan 'Halieutis' en vue du renforcement économique du secteur de la pêche nationale tout en assurant une gestion durable et responsable des ressources halieutiques. 

Pour étayer et appuyer leurs positions lors des négociations, les deux parties s'étaient basées, entre autres, sur les avis scientifiques relatifs à l'état des stocks halieutiques, leur évolution durant les dernières années ainsi que sur l'évaluation du niveau d'utilisation des possibilités de pêche du précédent protocole, souligne le communiqué.

Selon le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime, le paraphe de ce protocole constitue un jalon important dans les relations entre le Maroc et l'UE. En effet, depuis la signature de l'Accord d'association Maroc-UE en 1996, les secteurs de l'agriculture et de la pêche ont toujours occupé une place prépondérante dans les relations entre le Maroc et l'Espace européen.  

You might like also

L’AMAIPP SOLIDAIRE DE L’ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE COVID-19.
Jamais une situation de crise sanitaire n’aura autant impacté le monde. Le Maroc conscient des enjeux socioéconomiques de cette conjoncture a mis en place, sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, un dispositif de crise des plus qualifiés. L’Association Marocaine des Armateurs Industriels de la Pêche Pélagique - …
0 Days ago
Les sociétés d’armateurs de la pêche pélagique à Dakhla font don de 10 MDH au Fonds du Coronavirus.
Dakhla – Les groupes et sociétés d’armateurs et industriels opérant dans la pêche pélagique à Dakhla et membres de l’Association marocaine des armateurs industriels de la pêche pélagique (AMAIPP), ont annoncé un don de 10 millions de dirhams au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus …
0 Days ago
Covid-19: Des mesures préventives prises dans le secteur de la pêche à Al Hoceima.
Al Hoceima – Une série de mesures et procédures préventives a été prise au niveau des différents ports et points de pêche relevant de la délégation des pêches maritimes d’Al Hoceima, dans le cadre des efforts consentis pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). …
7 Days ago
Fonds spécial/Covid-19: L’ONP fait don de 4 millions de dirhams.
Casablanca – L’Office national des pêches (ONP) a décidé de faire don de 4 millions de dirhams au profit du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus (Covid-19), mis en place sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI. …
8 Days ago
Recevez notre newsletter