Espagne : Trois bateaux de pêche de Barbate entament leurs activités dans les eaux marocaines

Pêche
Typography

Algesiras -Trois bateaux de pêche de Barbate (Andalousie, Sud de l'Espagne) ont commencé à opérer, lundi, dans les eaux marocaines après avoir subi, samedi dernier, l'inspection technique au Maroc, a indiqué le président de l'association des pêcheurs de cette localité andalouse, Alfonso Reyes.

 

Dans une déclaration à la presse locale, Reyes a affirmé que ces bateaux font partie de la première flotte de la province de Cadix qui retournera dans les eaux marocaines suite au renouvellement du protocole de pêche entre le Maroc et l'Union Européenne, signé l'année dernière.

Pour sa part, la présidente de l'Association des pêcheurs de la Baie d'Algésiras (Sud de l'Espagne), Maria Oliva Corrales, a fait savoir que les bateaux de pêche de cette région ne sont pas encore sortis pour opérer dans les eaux marocaines, relevant que six navires doivent subir ce lundi l'inspection technique et six autres le feront dans la journée de mardi.

Le nouveau protocole permettra à 400 pêcheurs de Cadix de retourner dans les eaux marocaines après une pause de près de trois ans.

Le gouvernement d'Espagne a exprimé vendredi sa "grande satisfaction" pour le retour des pêcheurs espagnols dans les eaux marocaines, suite au renouvellement de l'accord entre le Maroc et l'UE.

Le secrétaire général de la pêche au ministère espagnol de l'Agriculture, de l'Alimentation et de l'Environnement, Andrés Hermida, a affirmé que son gouvernement a déployé de "grands efforts" pour trouver des solutions à des problèmes en vue du renouvellement de ce protocole "dans un bref délai".

Le nouveau protocole de pêche, d'une durée de quatre ans, et qui s'inscrit dans le cadre de l'accord d'association entre le Maroc et l'UE, prévoit de développer la coopération économique entre les opérateurs marocains et européens dans la filière de pêche au Maroc.

Cet accord est conditionné par le versement d'une contrepartie de 40 millions d'euros par an dont 30 millions provenant du budget de l'Union Européenne et 10 millions d'euros à la charge des armateurs pour le paiement des redevances et des droits de licences.

You might like also

La BERD et la FENIP pour une meilleure valorisation des produits de la mer
La Banque Européenne pour le Reconstruction et le Développement (BERD) et la Fédération Nationale des Industries de Transformation de la Pêche (FENIP) organiseront en partenariat avec l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) un meeting à Agadir, le jeudi 26 septembre, sous le thème « La valorisation et la transformation des produits …
36 Days ago
Pêche côtière et artisanale : hausse de 9% des débarquements à fin juillet
Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint 724.350 tonnes (T) au titre des sept premiers mois de cette année, en croissance de 9% par rapport à la même période un an auparavant, selon l’Office national des pêches (ONP). …
55 Days ago
13éme Session du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture à Agadir
L’ANDA poursuit sa mission d’accompagnement des projets aquacoles et d’appui aux investisseurs pour la concrétisation de leurs projets. …
66 Days ago
Gabon, Mort mystérieuse de poissons à Lambaréné : le gouvernement aphone, les populations dans la psychose
Libreville, 22 Juillet (AGP) – Alors que la mort subite de poissons dans les eaux de Lambaréné, la capitale provinciale du Moyen-Ogooué (Centre), cristallise l’attention depuis plusieurs jours, les populations déplorent le lourd silence des gouvernants dans ce dossier. Il s’agit pourtant d’un problème de santé publique, tout sauf banal.
88 Days ago
Recevez notre newsletter