Le renforcement de la coopération dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture au centre d'entretiens maroco-chinois

Pêche
Typography

Les moyens de renforcement de la coopération dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture ont été au centre d'entretiens, jeudi à Rabat, entre la secrétaire d’État chargée de la Pêche maritime, Mbarka Bouaida et l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Chine à Rabat, Li Li.

Les discussions entre les deux responsables ont également porté sur les pistes et moyens concrets à explorer en vue de renforcer davantage la coopération entre la République populaire de Chine et le Royaume du Maroc, notamment dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture, indique un communiqué du ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts.

Dans ce sens, ils ont souligné l’importance de promouvoir le capital humain qui représente un pilier fondamental du développement global et durable auquel aspirent les deux pays, note le communiqué.

Lors de cette entrevue, les deux parties se sont félicitées de l’excellence des relations entre la Chine et le Maroc, couronnées en 2016 par l’établissement du partenariat stratégique sino-marocain et par la conclusion d’un mémorandum d’entente sur "La ceinture de la route" , dans le cadre de l’initiative chinoise des nouvelles routes de la soie.

A cette occasion, Mme Bouaida a rappelé la stratégie nationale "Halieutis" en faveur du secteur de la pêche, dont l’aquaculture constitue un pilier de son axe durabilité, mettant en exergue les potentialités énormes qu’offrent les côtes marocaines pour le développement de cette activité, tout en soulignant l’expérience millénaire de la Chine en la matière et l’opportunité pour les opérateurs chinois d’investir au Maroc.

Cette réunion s'est tenu à la suite de la visite d’une délégation de haut niveau de la province de Shandong à Rabat, en septembre 2017, et au lancement par l’agence nationale pour le développement de l’aquaculture, de cinq appels à manifestation d’intérêt sur les cinq plans d’aménagement d’aquaculture de Dakhla, Sidi Ifni, Agadir, Al Houceima et Chefchaouen, rappelle-t-on.

You might like also

La BERD et la FENIP pour une meilleure valorisation des produits de la mer
La Banque Européenne pour le Reconstruction et le Développement (BERD) et la Fédération Nationale des Industries de Transformation de la Pêche (FENIP) organiseront en partenariat avec l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) un meeting à Agadir, le jeudi 26 septembre, sous le thème « La valorisation et la transformation des produits …
36 Days ago
Pêche côtière et artisanale : hausse de 9% des débarquements à fin juillet
Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint 724.350 tonnes (T) au titre des sept premiers mois de cette année, en croissance de 9% par rapport à la même période un an auparavant, selon l’Office national des pêches (ONP). …
55 Days ago
13éme Session du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture à Agadir
L’ANDA poursuit sa mission d’accompagnement des projets aquacoles et d’appui aux investisseurs pour la concrétisation de leurs projets. …
66 Days ago
Gabon, Mort mystérieuse de poissons à Lambaréné : le gouvernement aphone, les populations dans la psychose
Libreville, 22 Juillet (AGP) – Alors que la mort subite de poissons dans les eaux de Lambaréné, la capitale provinciale du Moyen-Ogooué (Centre), cristallise l’attention depuis plusieurs jours, les populations déplorent le lourd silence des gouvernants dans ce dossier. Il s’agit pourtant d’un problème de santé publique, tout sauf banal.
88 Days ago
Recevez notre newsletter