L’aquaculture, un secteur prometteur pour la coopération Maroc-Australie

Pêche
Typography

L'aquaculture représente un secteur prometteur pour la coopération Maroc-Australie, a souligné, lundi à Melbourne (sud-est de l'Australie), la Secrétaire d'Etat chargée de la pêche maritime, Mme Mbarka Bouaida, appelant à saisir les opportunités offertes aux deux parties dans cette filière à haute valeur ajoutée.

 

"Compte tenu de l'importance de l'aquaculture, un des piliers les plus importants du plan Halieutis ciblant la valorisation des ressources halieutiques, cette visite en Australie revêt un intérêt particulier puisque le pays-continent dispose d'une remarquable expérience dans cette filière", a souligné Mme Bouaida dans une déclaration à la MAP en marge d'une visite d'une délégation marocaine présidée par le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, M. Aziz Akhannouch, à la société Mainstream, le leader australien en technologies et systèmes d'aquaculture.

''Sur le marché australien, près de 60% des produits de la mer proviennent de l'aquaculture que le pays développe par d’énormes investissements en recherche et développement", a fait remarquer la responsable marocaine, affirmant que l'Australie "jouit d'un savoir-faire incontestable sur lequel on peut compter pour développer cette nouvelle filière au Maroc''.

Rappelant que la filière d'aquaculture au Royaume vise à atteindre une production de 200.000 tonnes par an à l'horizon 2020, Mme Bouaida a relevé que le Royaume a mis en place plusieurs plans pour le développement de la filière et alancé plusieurs manifestations d’intérêt, qui ont donné lieu à une sélection d'un nombre d’investisseurs marocains et étrangers.

"Il y'a donc une opportunité à saisir dans cette filière pour créer de l'emploi et inscrire les ressources halieutiques dans un processus de durabilité et de valorisation", a affirmé la Secrétaire d'Etat.

Outre la visite à Mainstream, la délégation marocaine a rencontré la ministre de l'Agriculture de l'Etat de Victoria, Mme Jaclyn Symes, et s'est rendu aux locaux du centre Agri-Bio, dédié à la recherche et aux technologies agricoles.

La journée a été également marquée par plusieurs rencontres B2B entre professionnels marocains et opérateurs australiens, notamment à la Chambre de Commerce et d'Industrie arabo-australienne.

Lors de cette visite, M. Akhannouch est accompagné d'une importante délégation composée du président de la fédération des chambres de commerce, des présidents des chambres d’agriculture et des pêches maritimes, des professionnels des deux secteurs et de responsables des départements de l’agriculture et de la pêche maritime.

You might like also

La BERD et la FENIP pour une meilleure valorisation des produits de la mer
La Banque Européenne pour le Reconstruction et le Développement (BERD) et la Fédération Nationale des Industries de Transformation de la Pêche (FENIP) organiseront en partenariat avec l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) un meeting à Agadir, le jeudi 26 septembre, sous le thème « La valorisation et la transformation des produits …
38 Days ago
Pêche côtière et artisanale : hausse de 9% des débarquements à fin juillet
Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint 724.350 tonnes (T) au titre des sept premiers mois de cette année, en croissance de 9% par rapport à la même période un an auparavant, selon l’Office national des pêches (ONP). …
57 Days ago
13éme Session du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture à Agadir
L’ANDA poursuit sa mission d’accompagnement des projets aquacoles et d’appui aux investisseurs pour la concrétisation de leurs projets. …
68 Days ago
Gabon, Mort mystérieuse de poissons à Lambaréné : le gouvernement aphone, les populations dans la psychose
Libreville, 22 Juillet (AGP) – Alors que la mort subite de poissons dans les eaux de Lambaréné, la capitale provinciale du Moyen-Ogooué (Centre), cristallise l’attention depuis plusieurs jours, les populations déplorent le lourd silence des gouvernants dans ce dossier. Il s’agit pourtant d’un problème de santé publique, tout sauf banal.
90 Days ago
Recevez notre newsletter